7 Juillet 2005 -
6h50 sonnerie afro horrible de mon réveil/portable Sagem my5m (sagem c'est de la grosse merde n'achetez pas !!)
7h30 décollage
Avant l'arrivée sur les lieux de la randonnée soit beaucoup plus loin que chez moi, l'ambiance dans la voiture était plutôt tendue. C'était limite la guerre du golfe ! J'avais qu'une hâte c'était arriver le plus vite possible, pour m'échapper dans la nature…

photo_602_copie1

Sur la route, je revoyais tous ces endroits où je suis déjà passée une centaine de fois quand j'étais petite. Les gorges de la Vésubie, St Martin Vésubie, la maison à la barrière rouge brique qui dans son jardin avait un lama il y a bien longtemps… une foule de souvenirs me sont revenus, je les croyais perdus.
10h30 arrivée aux vacheries du Boréon, point de départ de la balade à 1800 mètres d'altitudes. Ça commence fort : ma petite cousine de 4 demande à ma mère si on peut caresser les vaches. Ma mère, qui a beaucoup de tact avec les animaux (!), répond que oui bien sûr. Et pour appuyer son témoignage, décide de donner une démonstration en direct. Elle s'approche d'une vache, et lui tapote le flanc. La vache, qui avait la tête tournée de l'autre côté, se retourne et envoie, par un coup de corne placé sous les fesses, ma mère valser à 2 mètres de là ! Dans un vol plané retourné, elle s'éclate dans l'herbe !!!
Ma petite cousine explose de rire, tout le monde en fait. Résultat un bleu énorme de facile 5 cm de diamètres. Le ton est donné, ça  promet.
L'ascension commence. La forêt de pins et de mélèzes verte et fraîche, le torrent pas loin, des fleurs sauvages un peu partout, encerclés de montagnes impressionnantes et dominantes.

torrent12 joubarbe1 torrent2

Je reste avec ma petite cousine ou je pars devant, je ne leur parle pas et je m'en porte très bien. Plus je monte et plus l'air me vide la tête. Plus je monte et plus il emplit mes poumons d'une nouvelle façon. Plus je monte et moins je pense. Plus je monte et mieux je suis.
Je regarde, j'observe, j'ouvre les yeux, je scrute les pierriers à la recherche d'animaux, je respire. Je connais ce chemin par cœur pour l'avoir fait pleins de fois petite. J'aime bien cet endroit.

chamois_copie1   eau_21 cham21

On arrive finalement au lac de Trecoulpas, le but est atteint. Y doit faire 9 degrés maximum, on se les pèle bien comme il faut et c'est tout gris autour de nous. 2300 mètres d'altitudes, 500 mètres de dénivelé.

lac21  neige1 vue21

vue1   lac1 montagne1

montagne_3 vue31
 

Redescente pars le refuge de la Cougourde qu'on ne verra pas pour cause de nuages bien présents.
18h00 retour aux vacheries.

brume1   eau21

J'ai eu l'esprit vide, j'ai respirée, j'ai vécu, c'était bien. La réalité nous a tous rattrapés et les conflits aussi. C'est pire qu'avant je crois.
C'est horrible j'atteins un point où je ne sais absolument pas quoi faire, c'est étrange quand on en arrive là. On laisse les choses se passer sans y prêter aucune attention avec une indifférence parfaite.

arbre1 lys2 veau1
                                                                         un agneau d'après ma ptite cousine !

lys12  cham1 lys31

Légende : les animaux se sont des chamois, les fleurs oranges des lys de montagne, les roses des joubarbes, le lac c'est celui de Trecoulpas, le truc blanc sur une foto oui c'est bien de la neige, et toute la vallée qu'on voit c'est le parc du Mercantour :)