Hier, alors que je m’ennuyais dans un bus bondé, j’ai laissé traîner mon oreille dans les conversations des autres. Oui je sais que c’est mal, j’ai eu vent d’une expérience qui a mal tournée ^^
Bref. J’écoute donc et au gré des mots, je finis par chopper la conversation de 4 jeunes garçons derrière moi. Tout juste des collégiens, je leur donne à peine 14 ans mais ça doit plus tourner  autour de 12/13…
Et là mes oreilles se mettent à bourdonner instantanément, abasourdie par ce qu’ils racontent.
Extraits

« – elle est allée voir la cpe à propos de la vidéo qui tourne, elle lui a dit qu’elle s’entraînait pour son futur métier, qu’elle veut être actrice de X et qu’elle adore sucer.
- ouais elle adore se faire sodomiser aussi.
- putain je la baiserais bien moi !
- en classe, elle fait la sage mais c’est une grosse cochonne.

Mon sang n’a fait qu’un tour !
Alors outre le caractère extrêmement vulgaire de leur conversation, j’ai eu peur que tout ceci soit vrai. Parce que la première chose qui m’est venue à l’esprit, c’était qu’ils racontaient des conneries.
Puis, je me suis dit, « imaginons que ça soit vrai ».
Et cela pourrait l’être tout à fait. Personnellement, quand nous étions au collège, on devenait tous rouges quand on prononçait le mot bite, et c’est seulement au lycée que j’ai vraiment compris ce que voulait dire sodomiser… et pourtant, j’étais pas du genre fille super sage. Bon j’étais pas dévergondée mais j’étais pas coincée. A l’école, y avait quelques filles qui avaient déjà couchées. Elles étaient un peu perçues comme des extraterrestres, à la fois attirantes et effrayantes. La plupart des filles du collège ont franchi le cap au lycée, entre la première et la terminale.
Alors on dirait comme ça que je suis naïve et tout. J’ignore pas qu’à cette époque, il devait y avoir des cochonnes aussi. Mais y a beaucoup de choses qui ont changé depuis.
Et Internet, à mon avis, a joué un grand rôle là-dedans.
Sur internet, on a accès à tout, ce n’est pas un secret. Vidéos de cul, vidéos d’agressions, vidéos amateur, extraits de films interdits au moins de 16 ans, snuff movie, et bien d’autres encore (pires)…
Qu’on ne vienne pas me dire qu’il y a 10 ans, on avait accès à tout ça !
Et je crois que pour beaucoup de parents qui sont des générations passées et qui ne maitrisent pas internet comme nous, ignorent totalement ce qui se cache vraiment dessous. Ce n’est pas qu’ils ne sont pas au courant ou qu’ils se voilent la face, c’est que pour moi ils n’imaginent pas le quart de ce qu’on peut trouver sur la toile…
En tant que future mère, je ne peux dire qu’une chose, c’est que je ne voudrais pas que mes enfants voient, trop tôt, tout ce qui se trouve sur le net.
Parce que oui, c’est un merveilleux outil de communication, avec un accès mondial, une connaissance illimitée. Mais il y a aussi des travers, et l’innocence qui se perd de plus en plus tôt en fait partie. Pour moi, à 13 ans, 14 ans, on ne doit pas parler de sodomie comme s’il s’agissait de téléphoner à sa meilleure copine !
Internet n’est pas le seul responsable, la télé a sa part aussi. Mais plus du côté de la violence que celui du sexe. Il est quand même super rare de tomber sur un truc vraiment trash sexuellement parlant en zappant. Et ce n’est pas les mini séries érotiques de certaines chaînes qui viendront me contredire !
Je ne sais pas exactement quelle peut être la finalité de cet article…
Je ne crois pas être la seule à penser ça mais j’aimerais bien votre avis sur la question…
Sur tout ce que les enfants sachent aujourd’hui, sur ce que vous feriez en tant que parents.
Je sais, on en est tous loin, mais c’est la certitude qui m’est apparue hier.
Sans être sévère, mais en connaissant très bien Internet (en supposant qu’il reste tel quel), j’aurais un regard plus qu’accru sur tout ce que mes enfants pourront regarder…