Le pitch et l’affiche avaient de quoi allécher, intriguer même, voire carrément donner envie :

18746776Une ancienne prophétie concernant les loups-garous est en passe de se réaliser. A l’approche de la lune rousse, deux gangs de loups-garous vont s’opposer : l’enjeu est un garçon de 13 ans, Tim, fruit de l’union entre deux membres des deux clans.
Un bon, un méchant.
Les méchants sont assoiffés de sang et veulent faire de Tim l’un des leurs. Les bons protègent Tim et espèrent mettre fin à la malédiction qui les poursuit depuis des siècles.


Ce n’était qu’un leurre !
Ce film est une daube finie, un navet sans nom. Tu m’étonnes qu’il y ait écrit « date de sortie inconnue » ! ^^
L’histoire de départ se retrouve noyée sous une galerie de personnages caricaturaux au possible : le gentil capitaine de l’équipe de foot locale, la maman ultra-naïve, la grand-mère protectrice, un oncle angoissé, la cousine pompom girl et accessoirement petite-amie du gentil capitaine.
19071298_w434_h_q80Mais le pire ce sont les méchants. On a un quatuor constitué de deux sortes de bêtes aux cheveux longs, légèrement sales et d’un duo de choc : une sorte de faux Johnny Depp et une espèce de pétasse habillée de cuir.

18888234_w434_h_q80

Et là, on se dit « waouh »…
Le combat entre les deux gangs est du genre risible.
Et quant aux transformations des personnages en loups-garous, on ne voit rien juste des dents qui poussent, des yeux qui deviennent blanc et des grognements.
Petit budget oblige, on n’en verra pas plus !

Bon je suis peut-être un poil sévère, je n’ai pu regarder que 30 minutes de film après je n’ai fait que me moquer et finalement j’ai stoppé les frais ^^

Skin Walkers, le film de la semaine à ne pas regarder ;-)