L’histoire : Jeanne vient de se faire refuser son manuscrit par son éditeur. Manuscrit autobiographique dans lequel elle y a mis toute son enfance, celle dont elle se souvient et celle qu’elle n’arrive pas à se rappeler.
Ce refus, c’est un peu l’élément déclencheur.
Prise de vertiges, victime d’hallucinations, l’intérieur de l’appartement de Jeanne a bougé. Les meubles, les objets ont été déplacés. Autant de petites choses qui aggravent un malaise qui ne va plus s’arrêter.

19097331_w434_h_q80

A partir d’une table qui change de sens, la vie de Jeanne va se transformer. Ce film qui réunit deux des plus belles actrices, en l’occurrence Monica Belluci et Sophie Marceau, est une torture psychologique pour le personnage. A chaque instant, on se met à sa place, imaginant sans peine la solitude qu’elle peut éprouver à ne pouvoir se confier à personne. Ni son mari ni sa mère. Mais d’ailleurs qui sont-ils vraiment.
Une succession d’interrogations se déclenche. Est-ce la folie ou autre chose ? Est-ce la fin de la vie ?
19102574_w434_h_q80Marina de Van réalise ce film avec beaucoup de douceur, s’attardant sur les détails, très importants dans l’histoire, sur les visages et les marques. Très bien mise en lumière, la réalisation est à la fois originale et sobre, ne recouvrant jamais l’histoire psychologique du film. Elle apporte ce qui faut de tension au récit.
A l’instar du film La moustache, où quand Vincent Lindon se rase la moustache se produit un phénomène étrange qui fait que la moustache disparaît vraiment, des photos et de la mémoire des gens, lui seul s’en souvient ; ou encore du début de L’empire des loups, quand Anna se met à voir des visages démentiels, on est dans la même veine, la même thématique.
Personnellement j’aime assez ce genre d’histoire, qui vire en quête personnelle, en quête d’identité. Sophia Marceau incarne très bien les débuts de cette folie, l’angoisse quand tout change autour de soi et qu’on est la seule à en voir les effets. Quant à Monica, c’est plutôt le côté fort, la recherche, la découverte à tout prix, la femme battante qui veut 19102576_w434_h_q80savoir.
Un superbe duo pour un film angoissant, psychologique, tortueux, initiatique porté par l’histoire et l’expérience sensorielles du personnage.



source : Allocine.fr © Wild Bunch Distribution