19053741_w434_h_q80Dans la salle, il y avait comme une ambiance de matin de Noël, où les enfants ont gardé le plus gros cadeau pour la fin. Y a eu un frémissement lorsque la lumière s’est éteinte et l’écran allumé.

On était partis pour voir le sixième Harry Potter, décalé de 9 mois, tu parles d’une attente.
Et nous avons vu Harry Potter. Et puis, évidemment, j’ai été déçue par Harry Potter.
C’est peut-être le film le mieux réalisé avec une ambiance assez sombre, une lumière très travaillée, très importante, des très bons effets spéciaux (vu le budget, j’imagine que c’est rassurant). Un film beaucoup plus drôle que les précédents (du moins dans mon souvenir) mais alors pour tout le reste, il faudra repasser !
Je suis bien placée pour savoir que dans une adaptation, on doit faire des choix, enlever certaines parties peu visuelles ou les remplacer, faire un énorme travail de réécriture, de dialogues mais transformer à ce point là un pur livre d’action, d’aventure, de magie en un film d’amourette pour adolescents aux hormones en folie, c’est du vrai, bon gâchis !! J’avais l’impression de me faire le tome 5 de Twilight…

Je ne veux pas trop en dire mais pour moi le scénariste s’est fourvoyé tout au long des 150 minutes qu’il nous propose. Des tas de parties importantes ont été supprimées, les souvenirs dans la Pensine sont minimisés, on ne connaît rien finalement de la quête des Horcruxes qu’Harry va devoir mener, il n’instaure aucun climat de suspense ou de stress pourtant très présent dans le livre.
On a droit au minimum possible d’explication et je me demande vraiment comment ils vont faire dans le 7 pour expliquer les futures scènes qui arriveront comme un cheveu sur la soupe, sans queue ni tête (à moins que cela laisse penser d’autres grosses coupures…). 
Les scènes en rapport avec les souvenirs de Voldemor, les Horcruxes sont vraiment très bien réalisées mais elles sont complètement dissoutes dans le sentimentalisme amoureux qui s’installe. C’est pour dire, la seule conversation sérieuse entre Harry et Hermione parle de jalousie et de ce qu’ils ressentent lui envers Ginny, elle en vers Ron…
Une partie positive du film, c’est l’histoire de Malefoy qui est bien retransmise. On voit son désarroi grandir, ses plans s’améliorer. Le personnage de Luna est très sympa, elle prend plus d’importance et c’est bien pour la suite. Mais Neville a complètement disparu.

Ils auraient pu aussi renommer le film parce que l’intrigue du prince de Sang Mêlé a quasiment disparu. Aucune recherche, aucune interrogation, on ne voit même pas tout ce qu’il permet à Harry. Juste à la fin, on a droit à une vieille phrase « au fait, le prince, c’est moi ! ».
Personnellement, j’aurais préféré que les scènes de Quidditch et d’amour soient enlevées. Bon le Quidditch, ok, c’est vrai, c’est marrant. Ça fait parti de la vie de Harry, de l’ambiance du château mais ça participe peu à l’intrigue. Et alors l’histoire entre Ron et Lavande qui occupe tout le devant de la scène, c’est vraiment « je reviens, je vais vomir ».
On ne connaît absolument rien de l’ascension de Voldemor, toute sa mythologie est passée sous silence alors que c’est un des personnages capital. Sans Voldemor, pas d’Harry.
Bref, je suis vraiment très déçue. Je peux l’avouer, je suis vraiment fana des livres et voir ça m’a laissé pantoise. Surtout pour la fin, vraiment nulle.
Honnêtement, on a pu trouver que le 3 et le 5, ou même le 4, avaient été moyennement adaptés mais là c’est vraiment pire. Vraiment pire car c’est le tome charnière, le tome révélation avant la guerre finale, bon c’est aussi mon tome préféré, mais je crois pouvoir affirmer qu’il est capital dans l’histoire générale d’Harry Potter.
Couper des scènes géniales, intéressantes, captivantes, explicatives pour nous mettre des scènes de bécotage, c’est moche.
Dès le début, j’ai senti que ça n’allait pas le faire vu que la scène d’entrée est une scène rajoutée. Bref y a peu d’action, pas de batailles, pas d’intrigue et c’est niais. Ils auraient mis des petits cœurs sur l’affiche, on aurait été prévenus…

19136928_w434_h_q80





source : Allocine.fr © Warner Bros. France