Je suis rentrée, après moult kilomètres au compteur. Une longue balade pour le retour sur la route des Alpes, des cols et l’infinité de la montagne alentour.
De la beauté partout où les yeux se posent et du ciel bleu toujours.
Quatre jours c’était presque rien et pourtant je n’avais pas trop envie de rentrer.
Les lèvres gercées par le vent au sommet des cols.
Un mariage quand même fort long et où un dj bourré ne m’a pas comptabilisé 5 points à un jeu. Blind test sur les génériques de séries, normalement pour tous les âges mais les séries en course étaient des trucs vachement vieux quand même où la plus récente devait être du milieu des années 70.
J’entends d’un coup les accords d’une musique que je connais bien et que j’adore. Une chanson de la bande originale de Kill Bill vol.1, Green Hornet.
Et cette chanson est le générique d’une série asiatique Le Frelon Vert avec Bruce Lee dont Tarantino est fan.
Bref je connaissais dès les premiers sons. Mais pas sûre de moi, j’attends un peu. Je le souffle à l’oreille de mon cher et tendre. Puis le dj donne des indices et augmente le nombre de points à gagner.
Les indices ne me laissent plus de doute. Je me lance, lève la main. L’animateur me regarde. Je lance ma réponse…qui tombe dans l’oreille d’un sourd puisqu’il dit « Personne ne connait ?! C’était le Frelon vert ! »
Pour la peine je me suis soûlée au vin blanc savoyard !

C’était bien mais pas assez long. C’était bien et il faisait très
beau. C’était bien et on a même fait un barbecue dans une brouette : Premières flammes – 20h. Première ingestion de nourriture -1h du matin.
Entre temps, il a fallut combler le vide par des questions au
galibier72Trivial Poursuit, un jeu Jungle Speed (attention c’est violent !) et puis avec pleins d’alcool, du pastis au vin blanc en passant par un élixir d’herbes ayant la couleur du vinaigre balsamique et une liqueur de pin.
C’était bien et c’était festif.
C’était bien et je crois que je suis restée coincée au milieu des montagnes et des lacs.

col du Galibier - 2645m