Il était une fois un rendez-vous à l'ANPE, qui se solda par "mademoiselle dans votre branche, sur la région, il n'y a aucun travail"
Ah bon, tu m'étonnes ?
Et ce conseiller de me prendre pour une quiche, je n'ai rien dit, j'ai été sage et docile et j'irais à tous mes autres rendez-vous bien conformément au règlement. Même si je ne touche pas d'indemnités donc je m'en bats pas mal d'être radiée de leur liste -
enfin pour le moment.

Il était une fois des gens riches qui n'arrivaient pas à ranger leur maison, faire du tri dans les placards, ni même repasser leur linge... et ces mêmes gens riches de me proposer de faire tout ça pour eux, à raison d'un mi-temps et d'une rémunération.
Et c'est ainsi que je me trouvais avec un job pour un mois minimum et de commencer demain à trier des habits, repasser des habits, ranger des placards, remplir des cartons, faire des courses, à manger mais pas de ménage dans une maison immense avec deux chats.
Et ceci va obligatoirement, inéluctablement, fatalement, inévitablement m'obliger à CONDUIRE. Ce qui n'est pas pour me ravir, vu mon inconditionnelle peur de conduire, ma panique croissante dont il faudra que je parle ici en espérant que ça fasse sortir toute l'angoisse qui me gangrène.

En attendant, j'enquille demain à 8h, ce soir je vais au ciné et demain vous pourrez lire mon avis sur une vraie chronique de vampires. Et puis un débat sur District 9 et la chronique d'Aiollywood sur le dernier album des Caméléons "Y'a Basta" sur le Pulp Club.