En ce paisible dimanche j’ai appris la nouvelle fantaisie de notre bonne (et vielle) éducation nationale : donner de l’argent aux élèves qui consentiront à se présenter à l’école au lieu de sécher les cours…

Non, non vous ne rêvez pas. Donnez du fric à des petits morveux qui sont plus familier du séchage de cours que de la fréquentation du banc d’école.
Mise en place, à titre d’essai,
dans six  classes de trois lycées professionnels de l’Académie de Créteil, cette mesure financera un projet commun.
La mise de départ est de 2000€, et plus les objectifs de présence au lycée seront remplis, plus la cagnotte augmentera, pouvant atteindre 10 000€…

Le coup de la carotte pour avancer n’est décidemment bonne que pour les ânes.

« Dans un communiqué, le président socialiste de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, s’inquiète des "risques de grave dérive" liés à l’instauration de cette récompense financière. "Le rôle de l’école n’est pas d’apprendre aux élèves comment gagner de l’argent par tous les moyens, mais de leur transmettre les savoirs et les valeurs indispensables pour leur épanouissement personnel"', a-t-il ajouté. Un système qu’il juge aussi "inapplicable à l’échelle nationale" puisque la facture "s’élèverait au minimum à 58 millions d’euros par an" et pourrait atteindre 290 millions d’euros si la prime maximale était atteinte par l’ensemble des classes. Cette initiative controversée durera une année et, si elle est concluante, pourrait être étendue à 70 classes, soit environ 2 000 élèves, dès la rentrée 2010 pour un budget total de 500 000 euros. »1

A Marseille, une initiative semblable a été engagée : « tu vas à l’école. Tu vas à l’O.M ! »
Tu m’étonnes que le slogan fasse fureur.
Marchandisation de l’école, la récompense pour moi n’est pas placée au bon endroit. Quelle est cette bêtise de récompenser ces petits cons qui auront bien voulu faire l’effort de se lever le matin pour aller au lycée ! Comment NOUS pouvons penser que là est la solution ?!
Récompenser ceux qui bossent, ceux qui tous les jours font l’effort parce qu’ils savent que là est leur intérêt. Tous ces jeunes qui oublient, qui ne savent même pas, qu’étudier, qu’avoir accès à l’enseignement est une chance. Que partout dans le monde ça ne se passe pas pareil.

Et puis que dire de la place du professeur, déjà bien abîmée ?
Le prof a aujourd’hui, perdu presque toute son autorité, toute son aura. Bien souvent considéré comme médiocre et ayant atterrit là par dépit, son travail est déjà laborieux, délicat et cette espèce courageuse est en voie de disparition. On ajoute une couche en décrédibilisant complètement son travail, le peu qu’il lui reste de dignité. Acheter les élèves pour qu’ils daignent venir à l’école !
« Il est pour le moins immoral de rémunérer la présence des élèves en classe en France, alors qu’ils profitent de la chance qui leur est donnée d’accéder aux études et au savoir afin de préparer leur propre avenir ! »2

Sur internet, les réactions fusent et peu de gens sont d’accord avec la mesure (à part peut-être les cancres, et les parents de cancres). Et cela me rassure. Et moi aussi j’écris mon mécontentement, mon indignation.
Dépenser des sous pour forcer des élèves à suivre l’enseignement que la France leur offre n’est certainement pas la solution.

1. le JDD.fr, Ecole : Présence égale récompense, 2 octobre 2009, Anne-Charlotte Dusseaulx
2. Payés pour leur présence, SOSeducation-leblog.com

Autres articles sur le sujet :
*http://www.laprovence.com/articles/2009/10/03/928008-A-la-une-A-Marseille-les-eleves-les-plus-assidus-ont-des-places-pour-l-OM.php
*http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/politique/20091004.FAP6502/absenteisme_francois_bayrou_sinsurge_contre_une_marchan.html
*http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/02/01016-20091002ARTFIG00540-absenteisme-une-cagnotte-pour-motiver-les-lyceens-.php
*http://www.leparisien.fr/societe/cagnotte-contre-l-absenteisme-au-lycee-les-internautes-furieux-02-10-2009-660258.php
*http://www.france-info.com/spip.php?article350654&theme=193&sous_theme=193