Pour voir Les Enfoirés, il faut se dire qu'on va être debout pendant pas mal de temps... Tout commence par une attente d'un peu plus de 3 heures (dont 2h30 dans le froid), avec 9000 spectateurs attendus, ça paraît logique. Et puis le concert dure presque 4 heures...

Le Palais Nikaïa était ouvert en grand, déployés de chaque côté de la scène deux écrans géants, au milieu un écran plus que géant, entouré par deux escaliers et des sortes de décors qui rappellent un peu les cases du jeu du morpion. Et puis la scène immense, qui s'avance au milieu de la fosse. Je n'avais jamais vu une scène aussi grande. Enfin pour le peu que j'en ai vu ^^
Oui parce qu'être dans la fosse, c'est fun mais quand on mesure 1m50, de suite c'est moins fun !
Mais en tendant fortement mon cou, j'ai réussi à y voir :-) et puis, dieu merci, il y avait les écrans.

En guise de première partie, un mini-documentaire sur les Restos du Cœurs défile sur les écrans, très court mais suffisamment fort pour te montrer qu'un jour, toi aussi, tu pourrais être à leur place. Que personne n'est à l'abri et que demain, je ferais peut-être la queue, parmi eux, pour avoir à manger...
Puis ensuite, des extraits des spectacles passés des Enfoirés. C'était très sympa, émouvant et drôle, et ça met bien dans l'ambiance. Les gens étaient vraiment survoltés.
Et moi je pensais "ça y est, enfin, je vais voir un concert des Enfoirés !" Après des années de fidélité à la télé, en cd et dvd, enfin je participe à l'aventure et je vois le concert en direct. Merci M. Estrosi, car l'ancien maire de Nice refusait que les Enfoirés viennent chanter à Nice... trop populaire comme spectacle, en même temps pas très étonnant de la part d'un homme qui "virait" les SDf de la ville quand vient l'été...

Et puis le show commence. Impossible de donner la liste de tous les titres ou le nom de tous les artistes, j'ai juste regretté l'absence de Zazie... Les décors sont vraiment beaux, il y a de la recherche, les costumes sont impressionnants par leur nombre et la qualité. Les duos s'enchaînent.
J'aime.
Et comme c'est en direct, ça ne fait pas comme sur la 1 où les tableaux se suivent avec fluidité. Là il faut monter le décor rapidement devant les spectateurs. Les moments un peu creux comme ça ne m'ont pas vraiment dérangés. Il faut bien les monter et les installer les différents tableaux.
Et donc dans ces moments-là, on a eu droit à des exclus, des duos ou solos reprenant des tubes des Enfoirés (l'Amitié, Toi & Moi, Aimer à perdre la raison, Tous les Cris les SOS, Le pouvoir des fleurs...). C'était cool de combler de cette façon. Bon il y a eu aussi des petits sketches, Mimie Mathy en tête. Par contre, il y a 2/3 moments où il n'y avait rien du coup, ça faisait bizarre...

Cette Crise de Nerfs était énergique avec pas mal de morceaux explosifs du style Fuck You, Womanizer, Show must go on etc. et un peu moins de chansons romantiques ou calmes que les autres années. C'est du moins l'impression que j'en ai eu. Le fou rire, en plein milieu d'une chanson, de Garou et Pascal Obispo était assez représentatif de l'état d'esprit du groupe. On sent vraiment qu'ils s'éclatent tous, comme une colonie de vacances, le parallèle a souvent été fait mais on se rend compte que c'est vraiment ça.
Individuellement, il y a des artistes que j'aime peu (ou pas), mais c'est un spectacle à part. Pour une bonne cause, totalement inventif, créatif et joyeux, avec des associations de chanteurs inédites. Des morceaux très émouvants (Parce que c'est toi ou J'te le dis quand même), seulement les groupes dans mon périmètre de proximité dans la fosse étaient passablement bourrés à la bière et sur la fin, ils m'ont pas mal déconcentré à gueuler comme des balourds. Ça m'a sorti du truc.
C'est dommage et c'est pour ça que je le regarderais avec plaisir quand il passera à la télé :-)
J'ai passé toute la journée du lendemain à me repasser le film et à vouloir y retourner, les revoir.