Valentin !

Ah oui, cette fameuse Saint Valentin. Et bien moi, aujourd'hui, je pense à tous ceux qui s'appellent Valentin. Valentin qui est d'ailleurs un très joli prénom. Tous ces pauvres Valentin à qui je suis certaine, on ne souhaite pas leur fête.
Et j'ai voulu savoir pourquoi aujourd'hui, on allait nous casser les couilles pieds avec tout plein de cœurs rouges et brillants.

Cela remonte à pas mal d'années, en 268 exactement. L'empereur Claude II le Gothique décide d'abolir les sacrements du mariage histoire de garder une armée bien vigoureuse. En effet, les soldats une fois mariés et pères de famille, rechignaient à partir au combat et à abandonner leurs familles.
Donc l'empereur utilise une solution plus que radicale.

Mais comme toute interdiction est faite pour être transgressée, Valentin, ancien médecin devenu prêtre, invite les jeunes gens à le trouver pour recevoir la bénédiction du mariage.
Des mariages en secret pour lutter contre cet empereur un poil belliqueux.
Valentin fut découvert et arrêté. Et pendant sa longue détention, il se lia d'amitié avec la fille, aveugle, de son geôlier. Fille qui retrouva miraculeusement la vue et à qui il offrit, avant d'être exécuté, des billets en forme de cœur et comme signature : de ton Valentin (enfin ça on est pas très sûr ^^).

Valentin est décapité le 14 février 270 et enterré sur la Via Flamini où on lui rendit un culte.
Depuis il est considéré comme le saint patron des amoureux d'où Saint Valentin.

Mais il faut savoir qu'il existe des données différentes et que ce serait le pape, en 496, qui après avoir interdit les lupercales, jugées peu respectueuses pour les femmes, nomma Valentin comme patron des amoureux en décrétant 14 février jour de sa fête.
Les lupercales étant une fête païenne où les jeunes hommes piochent le nom d'une jeune femme qui lui est alors assignée pour une année.

Et puis de fil en aiguille, on transforma tout ça en fête plus romantique, plus sage où le principe était de s'envoyer des billets doux (et parfumés).
Aujourd'hui, on envoie des sms abrégés, qui ne sentent rien, sans la trace d'un baiser au rouge à lèvres en bas du courrier...
Et puis comme toute fête à ses dérives, il y a eu certains pays où le billet doux s'est transformé en billet cochon voire obscène et la fête s'en est trouvée interdite (c'est bête ^^).

A l'heure actuelle, tout a été repris par les grands pontes du commerce. Et au Brésil et en Colombie, cette fête s'appelle respectivement Dia dos namorados, fêtée le 12 juin, et Dia del amor y amistad, fête le 3ème samedi de septembre.

Voilà maintenant, vous savez tout - ou presque et ayez une pensée pour ce pauvre Valentin tragiquement décapité au nom du mariage.

sources : Wikipedia, l'Internaute, Commission scolaire de Laval