Pôle Emploi et moi, c'est une histoire qui commence en septembre 2009. Après avoir effectuée toutes les démarches de l'inscription en ligne où j'ai dû remplir mon profil et des tas de renseignements généraux, j'ai ensuite un rendez-vous avec un conseiller.
Qui me repose quasiment toutes les questions du dossier, que j'avais avec moi et que je lui avais donné. Et qui m'indique que je vais suivre un Cible Emploi chez un de leurs sous-traitant.
S'en suivent 3 mois de rendez-vous hebdomadaires au résultat proche de zéro puisque le conseiller privé de ce sous-traitant ne m'a donné aucune nouvelle piste d'embauche, a continué à me donner des offres d'emploi en rapport avec ce que j'avais déjà fait alors que j'avais exprimé le souhait de changer de voie, m'a proposé un bac professionnel en milieu rural comme alternative, ne m'a pas aidé/proposé de travailler mon cv ou ma lettre de motivation sans me dire si ce que je faisais jusqu'alors convenait (ah si, il m'a dit d'enlever ma photo au cas où le recruteur aurait une belle-soeur qu'il déteste et qui me ressemblerait), et j'ai finalement choisi un projet d'auto-entreprise que j'avais trouvé sans son aide.
J'étais sensée revoir mon conseiller Pôle Emploi mais...non.
Au contraire, j'ai reçu – en 3 exemplaires (avec P-E d'ailleurs, on reçoit tous les courriers en plusieurs exemplaires, mais ce que je préfère c'est le courrier en plusieurs exemplaires qui arrivent après la date du rdv...!) – un courrier de P-E m'informant d'un premier rendez-vous pour entretien de première inscription avec une nouvelle conseillère. Ce que j'adore chez P-E, c'est la circulation de l'information.
Le rendez-vous était une matinée, ce même jour, mes cousines enterraient leur grand-mère, on se doute que j'étais à la cérémonie. J'ai donc prévenu ma nouvelle conseillère par mail, mais j'ai aussi appelé le 3949  où informé une autre conseillère de ma situation, pour finir, j'ai envoyé un courrier avec une copie de l'acte de décès (pas obligatoire mais très conseillé, au cas où on oserait mentir à ce brave P-E et simuler un enterrement pour ne pas aller au rdv...!).
Le top, c'est que je reçois un courrier de P-E dont l'objet est : avertissement avant radiation pour absence à un premier rendez-vous.
Non mais ça c'est vraiment du genre fun.

Pôle Emploi, on pourrait en écrire des tartines. Tout est bon pour que tout soit compliqué, fastidieux, contraignant. Comme le fait qu'il n'existe pas de numéro de téléphone. Non un standard international et basta. On se croirait sur un Hot-Line délocalisée. Le mieux, c'est quand ils ont dit à mon copain, un mois après, qu'il était désinscrit de Pôle Emploi et que donc, il ne toucherait plus d'indemnités. On s'est empressé de le réinscrire et de démarches en courrier, il a obtenu un rdv avec un conseiller pour qu'il puisse toucher son indemnité du mois manquant. Et aujourd'hui, nous avons reçu la réponse : négative car il s'était réinscrit trop tard.
Ils s'en foutent à P-E que depuis 6 mois je vis sans allocation. Parce que je n'ai pas assez travaillé. Mais je n'arrive pas à avoir de travail.
À P-E, personne ne t'aide vraiment. On ne fait pas tout pour que tu retrouves un boulot, on ne fait RIEN. Et encore heureux que toi et moi, on parle bien français et on se débrouille en informatique, parce que pour les autres...
Tu dois bien aller au rdv comme un gentil mouton, tu dois toujours tout répéter parce que tu n'as jamais à faire à la même personne, tu dois surtout signer en bleu sur la feuille de présence sinon ça ne passe pas. Les mêmes offres restent en ligne plusieurs mois et quand on postule, un mail nous indique que l'offre n'est plus disponible. À Pôle Emploi, le chiffre est important, ah ça oui, le nombre d'offres, le nombre de chômeurs. À P-E, on s'attarde sur des détails insignifiants pour que l'important ne se voit pas trop.