Je suis rentrée depuis dimanche. Et c'est comme si mon esprit était resté là-bas. Du mal à redescendre, à remettre les pieds sur terre. A reprendre goût à la réalité, recommencer le train-train, la rentrée...
Je ne veux pas. Je voulais rester dans les bulles du jacuzzi. Dans la forêt de chênes et sur les routes ensoleillées.
Pas envie de faire le ménager, ranger ou faire la cuisine. Ni même écrire. Le break était trop long, trop bon.
Beaucoup de mal à revenir à la vie quotidienne. Pourtant, il va bien falloir s'y mettre, se motiver.
Revenir le plus vite possible, à fond, les vacances m'ont regonflé mais aussi donné le goût de ne rien faire...