nager_sans_se_mouillerA peine commence-t-on ce roman, que l'on se retrouve plongé dans une histoire folle, un polar divinement bien écrit dont le récit va amener les personnages à se découvrir, et pas seulement au sens figuré...
Juanito Pérez Pérez est un brillant cadre supérieur dans une multinationale, divorcé, père de deux enfants, il arrive sur ses 40 ans, sans se poser trop de questions. Mais ça, c'est seulement en apparence. Car il est aussi Numéro Trois, redoutable tueur à gages.
C'est l'été et pour la première fois depuis longtemps, il part seul en vacances avec ses enfants. Au programme, camping dans le sud de l'Espagne. Mais sur la route, un coup de fil de Numéro Deux, son supérieur direct, l'oblige à changer de direction. Il se retrouve dans un camping naturiste, voisin de tente de son ex-femme et son nouveau jules, un juge incorruptible et célèbre. Rapidement, dans cette atmosphère estivale et naturiste, il va se sentir menacé. Par qui ? Pourquoi ?

Autant de questions qui l'obligeront à se mettre à nu... il s'installera dans ce camping avec méfiance et abandon. Oui, c'est contradictoire mais... Ce polar est tout simplement un petit bijou ! Une œuvre fantasque que la plume de Carlos Salem raconte avec subtilité. On découvre un héros tueur à gages, amené à un tournant de sa vie ; autant physiquement que psychologiquement, il fera tomber les barrières d'une personnalité trop bien dissimulée.
Le contexte du récit est un pur bonheur, cette description du camping naturiste est divine. La galerie de personnages proposés est absolument géniale : une jeune animatrice qui fera perdre la tête à Numéro Trois, un policier atypique qui le suspecte, un vieil ami d'enfance amputé d'une jambe et d'un œil, une poupée barbie sexy et froide comme la glace, un auteur de polar âgé, sa fille adolescente aux projets très arrêtés, Numéro Treize et son manque total de finesse et bien d'autres...
C'est subtil, c'est drôle et intelligent, émouvant et terriblement humain. C'est tout à la fois un vrai polar avec enquête et rebondissements inattendus, qu'un conte humain, sur le sens de la vie, la famille. Un mélange détonant qui donne autant envie d'avaler les lignes tout en se freinant pour prolonger le plaisir que d'aller courir acheter le premier roman de l'auteur, Aller Simple, qui est apparemment encore plus dingue que celui-ci !
Et comme disait l'ancien Numéro Trois, « il est impossible de nager sans se mouiller ».
Et c'est également un énorme coup de coeur.