Mon voisin, quand il couche avec sa copine, il hurle. Elle hurle. Ils hurlent.
A tel point que la première fois, j'ai cru que c'était des cris de souffrance et non des cris de plaisir... Oubliés soupirs appuyés et gémissements excitants. Uniquement des cris bestiaux, agressifs et violents. Vive l'exagération et l'artificiel.
Leurs cris s'entendent jusqu'au 4ème étage (les voisins l'ont dit au gardien, qui me l'a répété).
Ils sont au rez-de-chaussée. Notre chambre est parfaitement, absolument, au-dessus de la leur.
Nous sommes ravis d'être réveillés en pleine nuit. Ou d'écouter tous les stades de leurs galipettes en pleine après-midi. Ce n'est pas du tout gênant si nous avons des invités... Ce qui m'intrigue, c'est de savoir si ils se rendent compte ou pas.

Au fait, bonne fête des voisins ! ^^