Mon voisin du dessous ne fait pas que crier au lit, il crie tout le temps. Et maintenant que son frère vit avec lui (depuis quelques mois), ils sont deux à parler très fort, quelque soit la conversation ou l'heure. C'est ainsi que j'ai appris que ce frère était un ex-taulard, recherché par des gens pas vraiment gentils à qui il mentait, qu'également il était très en colère contre son ex-femme à qui il avait envie de faire des trucs pas très fun, et d'un tas d'autres choses très intéressantes. Comme par exemple que tous ses correspondants sont des « enculés », qu'il a l'intention de « te niquer ta race » et que presque tout lui « pètes les couilles ». On se croirait un peu dans Desperate Housewives ! - en plus vulgaire
Si je vous raconte tout ça, c'est, d'abord, pour vous mettre dans l'ambiance, et ensuite parce que c'est lié à hier soir.

Hier soir, des cris montent dans le noir, il est environ 22h30, ce ne sont vraiment pas des cris de plaisir cette fois puisqu'ils sont accompagnés d'un très clair « appelez la police ! Aaaah ! »...
Les cris proviennent d'une voiture qui vient de démarrer, deux femmes en sortent ainsi que le frère du voisin. Et tout le monde se bat devant l'immeuble, enfin principalement les deux femmes, le frère essaye à la fois de les séparer et de les taper, on ne sait pas trop... Ça crie, ça s'insulte, tout le monde regarde des balcons, quelques voisins descendent, et notamment le fameux voisin du dessous. Il appelle la police et puis les deux femmes s'éclipsent pour se retrouver dans notre entrée où les joyeusetés continuent. Ça résonne, et ça crie toujours fort, ça s'explique aussi.
C'est ainsi que l'on découvre que quand notre voisin s'envoie en l'air très bruyamment, c'est n'est pas avec sa copine... mais avec la mère de celle-ci...! Et ce sont la mère et la fille qui se castagnent à l'étage en dessous !
La police arrive à deux voitures, ils embarquent trois des quatre impliqués et le calme revient.
Cela fait un moment que je ne les sens pas, les voisins du dessous, mi-beaux gosses mi-truands, et il est certain que malgré le bruit qu'ils peuvent continuer à faire, je n'irais pas me plaindre, ils ont l'air assez sanguins... même si le capital sympathie du voisin en a pris un coup.
Mais je devine que maintenant les cris vont cesser, enfin du moins je l'espère !