C'est une femme. Je ne nie pas cette réalité. C'est devenue une femme. Mais je n'aime pas cette femme qu'elle est devenue. C'est ma sœur et c'est une femme. Et putain qu'est-ce qu'elle est chiante. 
Quand nous sommes en voiture, elle n'a qu'un sujet de conversation : la bagnole, la conduite, la route... En à peine 5 bornes, elle a ressassé les trous, les dos d'âne "oh mon dieu c'est pas possible de faire des trucs si hauts, c'est incroyable", les gens qui ne mettent pas les clignotants "ah j'ai compté le nombre de personnes qui ne mettent pas le clignotant c'est hallucinant", et puis aussi "ah vas-y toi, rentre-moi dans le cul, j'attends que ça" ou bien "hé oui c'est le code de la route cocote hein, c'est moi qui ais priorité, je passe !". Et aussi sa façon de m'expliquer ce que c'est la réalité : oui mais bon il faut être réaliste quand même, un trottoir ça ne sert à rien, y a des bus, des camions, des voitures, les trottoirs trop larges c'est vachement dangereux, c'est ça la réalité. 
Elle respire la joie de vivre : ah non mais je ne vais pas payer trop cher pour un parking, c'est des dépenses inutiles, non, non, je paye pas. 
J'étais vachement fière de moi parce que pendant tout le trajet, aller-retour, j'ai réussi à ne rien dire, je n'ai même pas soufflé non plus. Surtout quand je sais qu'elle dépense 300 € en un week-end entre des fringues, de la musique, des films, de la déco, des livres et j'en passe. Bon je m'en fous de ce qu'elle fait de son fric mais ça me fait doucement rire quand j'entends son discours derrière.
Elle a 21 ans et quand elle parle on dirait qu'elle en a 80. Elle râle sur tout, tout le temps, elle ne prends jamais les trucs avec légèreté ou distance. Elle s'attarde toujours sur des détails insignifiants. Elle me demande toujours comment va mon chat et peut m'en parler pendant une 1/2 heure. Mais elle ne parle jamais de trucs personnels, de ces choses qui font qu'on établit une relation avec quelqu'un. Elle n'a que des discours de vieille. Elle radote sans cesse. Et je trouve ça chiant. Chiant et désagréable. 

Et je crois que c'est pour ça que j'ai du mal à m'entendre avec elle. Nous n'avons jamais aucun accord. Sur le coup du trottoir, je réponds "oui mais il y a des gens qui passent à pied sur ce trottoir c'est mieux pour eux". Elle répond "non la réalité c'est les camions et blabla". Je ne sais pas si c'est elle qui cherche perpétuellement à placer son avis toujours à l'opposé du mien, simplement pour être différente. Ou si elle pense vraiment tout ce qu'elle dit, si c'est vraiment sa personnalité, ses idées, ses pensées qu'elle met en avant. Ou si c'est moi qui fait exprès de toujours donner un avis différent du sien. Je me suis promise de faire attention à ça. Et déjà aujourd'hui, ce n'était pas le cas. Je veux dire, j'étais vraiment en désaccord avec ce qu'elle disait et pas volontairement en désaccord

Je me demande qui elle est, car je n'arrive pas à la connaitre. Elle ne se laisse pas approcher, elle ne se montre pas à découvert, elle souffle le chaud et puis le froid. Je n'aime pas ce qu'elle dit des gens, cette agressivité à fleur de peau, le fait qu'elle soit toujours sur la défensive, ce qu'elle pense, ses attitudes, ses choix, ses demandes. Et je ne sais pas comment faire pour passer au-dessus de ça, pour l'apprécier malgré elle.   

Maintenant il fait totalement nuit. Dimanche, à ce même instant, il sera 18h30. Et j'ai envie de manger de la brioche. 

* proverbe chinois