Dans une semaine sort le nouveau film de David Fincher qui est aussi une nouvelle adaptation (pour moi, il n’est qu’un simple remake) du bestseller suédois de Stieg Larsson. A cette occasion, je vous propose un petit comparatif des productions, histoire de voir lequel vaut plus que l’autre…
Tout d’abord, un petit rappel de l’histoire pour ceux qui ne la connaîtrait pas – Millenium, Les hommes qui n’aimaient pas les femmes : Mikael Blomkvist journaliste économique et rédacteur à la revue Millénium, est condamné pour diffamation et décide de s’éloigner du journalisme. Il est alors contacté par un gros industriel suédois, Henrik Vanger, qui sollicite ses qualités d’enquêteur pour connaître la vérité sur ce qui est arrivé à sa nièce Harriet dans les années 60.
Mikael accepte et investit une petite maison sur l’île d’Hedestad que possède la famille Vanger.
Il ne sait pas encore que son enquête va le mener beaucoup plus loin que prévu… et que grâce à elle, il croisera la route de Lisbeth Salander, jeune femme à la mémoire photographique, aux talents multiples et à la personnalité fascinante mais déroutante.

Quelques chiffres

- au 20 décembre 2011, 63 000 000 de livres ont été vendus (source : http://www.stieglarsson.se/)
– box office français pour le film de Niels Arden Oplev – 1 145 271 entrées / box office américain – $7,382,561 de recettes (source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-140296/box-office/)
– box office américain pour le film de David Fincher (sorti le 21 décembre 2011) – $76,836,000 de recettes (source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-178974/box-office/ )

Les réalisateurs

Niels Arden Oplev est un réalisateur et scénariste danois et il faut bien le dire, un illustre inconnu pour la plupart d’entre nous. Avant Millenium, il a réalisé en 2006 We shall overcome et une série (L’aigle). Dans la foulée de Millenium, le film, il a aussi réalisé l’unique saison de Millenium (oui on exploite le filon jusqu’au bout). On peut imaginer que ce film va lui ouvrir plus de portes vers le cinéma européen, et pourquoi pas américain. Si la réalisation de Millenium était soignée mais sans effet visuel à outrance, on peut penser qu’il n’a pas marqué tous les esprits. Bref, et c’est mon regret, je n’ai pas grand-chose à ajouter de plus sur ce brave homme…

David Fincher était, jusqu’à maintenant, plus ou moins considéré comme l’enfant terrible d’Hollywood avec des projets difficiles à monter et des producteurs qui hésitaient à lui faire confiance. Mais tout va peut-être changer grâce à Millenium
Contrairement à son homologue danois, on peut affirmer que David Fincher est un bon réalisateur, et même un réalisateur génial. Pour avoir vu 90% de ses films (The social network manque à ma filmographie), j’aime son travail, brut, sans concession. J’adore Alien 3, Fight Club qui a été un grand choc, The game ou Seven et les autres… Je lui fais confiance. J’ai lu sa récente interview dans le Première du mois de décembre, elle m’intrigue mais paradoxalement ne me donne pas envie de voir le film. Son interpretation de l’enquête de deux personnages de Millenium (le livre) me laisse à penser qu’il n’a pas saisi les choses comme moi… « […] il y a déjà beaucoup de moments dans le livre où Lisbeth trouve quelque chose sur Google et où on se dit : « Tiens, c’était étonnamment facile. »
Personnellement, je n’ai trouvé à aucun moment dans le livre où les réponses tombaient si facilement toutes cuites. Il y a de nombreuses autres intrigues secondaires, qui, je suis certaine, seront zappées dans cette version américaine au profit d’une action à outrance…

Les acteurs

Noomi Rapace vs Rooney Mara

Bon ok ce n’est peut-être pas très fair-play comme technique mais j’assume…
Quand j’ai visionné pour la première fois Millenium de Niels Arden Oplev, j’ai pensé : c’est elle. Mon imagination n’avait pas fait mieux. Quasiment aussi inconnue que le réalisateur, Noomi Rapace est suédoise. Elle a joué dans une dizaine de films dans son pays et grâce à la trilogie, fait partie de deux productions américaines attendues : Sherlock Holmes 2 : Jeu d’ombres de Guy Ritchie et Prometheus de Ridley Scott. Et c’est tant mieux car j’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette actrice. Son visage aux traits fins, reconnaissable, et pour moi, Noomi Rapace EST Lisbeth Salander. Elle peut jouer beaucoup d’autres rôles mais personne d’autre ne peut jouer Lisbeth…

Suite à ça, il est un poil difficile de présenter Rooney Mara… On l’a vu récemment dans la nouvelle version (tiens, encore une) de Freddy les griffes de la nuit, elle n’y était pas mauvaise mais on ne peut pas dire que le rôle était formidable. Depuis, elle a joué le rôle d’Erica dans The social network. Sur les photos que j’ai vu de The girl with the dragon tatoo, elle est plutôt bien transformée mais je ne ressens pas la même alchimie que lorsque je regarde Noomi Rapace. Chez une, cela me semble naturel, chez l’autre, trop artificiel, le trait trop forcé.

 

Michael Nyqvist vs Daniel Graig

Michael Nyqvist est aussi suédois et bénéficie aussi de l’effet Millenium car on a pu le voir depuis dans Identité secrète de John Singleton (Shaft) et dans le tout dernier Mission Impossible – Protocole Fantôme aux côtés de Tom Cruise. Je trouve cet acteur parfait pour le rôle de Blomkvist, il a le style du journaliste économique, il a aussi le style de celui qui se lance dans une enquête plus morbide que ce à quoi il s’attendait. Il n’a pas l’allure d’un super flic ou d’un agent secret.

Il est évident que pour des producteurs, le nom de Daniel Graig sur l’affiche attirera (sans aucun doute) les aficionados des films d’action à la James Bond et financièrement parlant, c’est tout ce qui les intéresse. Pour l’instant, j’ai du mal à me représenter Daniel Graig dans ce rôle de journaliste rebelle, très malin et chasseur des requins de la finance. Il a trop le physique d’un boxeur, d’un agent en mission sous couverture, il est trop James Bond et pas assez Daniel Graig peut-être… j’aurais plus vu un acteur avec un physique moins marqué, un peu plus banal, moins sex symbol.
Mais après tout je pourrais être surprise. Mieux, j’aimerais l’être.

 

Les affiches

La suédoise est plus discrète et met en avant Lisbeth, avec une charte graphique qui rappelle les bouquins. L’américaine est belle mais elle met en avant le personnage masculin. Or, ce premier volet est une sorte de préquel à l’histoire de Lisbeth Salander, à moins que…
Les seconds affiches américaines montrent Lisbeth, nue, dans les bras de Blomkvist, dans une attitude protectrice. Je rappelle le sous-titre : les hommes qui n’aimaient pas les femmes. Et pour tous ceux qui ont lu le bouquin, ils pourront témoigner que c’est bel et bien le sujet du film : les violences faites aux femmes. Il me semble que le livre a été construit de manière à dénoncer ces abus. Mettre une femme nue, de face, sur l’affiche est pour moi un contre-sens. Lisbeth est ici affichée comme un simple outil promotionnel, destiné à la vente de tickets, visant principalement les hommes. Je n’aime pas.

Aff Mill Aff Fincher

Lien vers les affiches que je cautionne pas et que donc je ne présente pas. Elle donne une image bien trop faussée de Lisbeth Salander. (http://www.allocine.fr/film/fichefilm-178974/photos/detail/?cmediafile=19863928 – http://www.allocine.fr/film/fichefilm-178974/photos/detail/?cmediafile=19863929)

Pourquoi un remake ? 

C’est une question qu’on peut légitiment se poser, pourquoi faire une nouvelle adaptation du bouquin ou un remake du film (personnellement, je penche plutôt pour la seconde option) alors que Millenium est sorti en 2009 ? Deux ans, on ne peut pas dire que le film soit obsolète. Mais c’est une spécialité chez les américains qui ont même prévus un remake de Bienvenue chez les Ch’tis (sic) entre autres.
Les producteurs font preuve d’un cruel manque d’originalité. Je préfère l’adaptation comme une représentation du livre tout en la considérant comme une nouvelle œuvre. Et cela a été déjà fait. Si c’est pour remanier totalement la trame de fond au point d’en faire une autre œuvre cela veut dire deux choses : ou l’œuvre première était insuffisante ; ou le réalisateur se considère meilleur artiste et par sa nouvelle version veut supplanter l’originale.
Je me demande si cette nouvelle adaptation résulte vraiment d’une envie cinématographique et artistique. Elle me semble plus être l’exploitation du filon jusqu’à l’écœurement ou une volonté de tout américaniser, ils ont besoin d’avoir tout vu, tout créé.
J’avoue que cette sortie est aussi un peu le prétexte pour donner mon avis sur la façon de faire de studios hollywoodiens car ce n’est pas la première fois que cela arrive et c’est quelque chose qui me dégoûte à chaque fois. Je ne suis pas contre l’adaptation. Je suis contre la reprise de projets alors qu’il y a tant de scénarios originaux qui ne trouvent pas de financement, il y a tant de fraîcheur à découvrir (c’était la phrase de l’article ! ^^).

Je terminerais par une question ouverte : Allez-vous voir Millenium de David Fincher ?
Comme vous avez pu le deviner à la lecture de l’article, cette nouvelle version ne m’attire pas des masses pour des raisons plus ou moins objectives, je le reconnais. Malgré les très belles photos publiées dans le numéro 418/419 de Première, malgré le fait que David Fincher soit à la réalisation, je ne pense pas que j’irais le voir. J’attendrais plutôt une sortie en dvd pour me faire une idée de ce film.