Installez-vous confortablement et prévoyez du temps devant vous car une fois ouvert vous ne pourrez plus fermer Cette nuit-là avant d’être arrivé à la dernière page !

Cynthia a quatorze ans et c’est la première fois qu’elle fait le mur pour passer la soirée avec Vince son petit ami, petite frappe notoire du quartier. Ramenée par son père à la maison, elle s’écroule ivre morte sur son lit. Au réveil, la maison est déserte. Les placards sont pleins mais les voitures ont disparu, sa famille n’est plus là mais aucune valise n’a été faite, tout est en place mais pourtant plus personne n’est là. En une nuit, Cynthia se retrouve orpheline. Son père, sa mère et son frère ont disparu, envolé.

Vingt-cinq ans après, l’enquête n’a jamais été résolue. Cynthia s’est construite entre doute et résolution, l’absence l’habite. Sa propre famille, Terry son mari et Grace leur fille, la soutiennent. Mais des questions la hantente. Sa famille est-elle toujours vivante ? Pourquoi ne l’ont-ils jamais contacté ? Sont-ils morts ? Tués par qui et pourquoi ? Où sont les corps ? Des questions qui, grâce à une émission de télé, trouveront leurs réponses…

En commençant Cette nuit-là, je ne me doutais pas qu’au bout d’une dizaine d’heures, je l’aurais déjà terminé… L’angoisse et le suspense sont tels qu’on est obligé, tout simplement de s’engouffrer dans cette histoire tragique. De suivre Cynthia dans son enquête et de voir enfin le dénouement, dénouement auquel on ne s’attend absolument pas. On imagine tout sauf la vérité, on suppose, on croit savoir mais on se trompe.
L’écriture de Linwood Barclay est travaillée, précise, jamais brouillonne. Il insuffle la vie à tous ses personnages, qu’on finit par connaître et comprendre. On s’y attache très naturellement, et cela vaut aussi bien pour les personnages principaux – Cynthia, Terry, Grace, Tess – que pour les personnages secondaires – Vince, Jane, Rolly.
Le récit est à la première personne, racontée par le mari de Cynthia. J’avoue que ce choix, au départ, m’a surpris. Mais il s’imbrique parfaitement avec le reste de l’intrigue et devient très naturel. Terry est un observateur extérieur, qui veut soutenir et croire sa femme mais qui finit par douter de ses propos, qui semble perdu face à la paranoïa qui émerge de Cynthia ; il ne fait plus qu’un avec le lecteur et s’interroge avec lui. Est-ce Cynthia qui a déposé le chapeau sur la table de la cuisine ? Est-ce que la voiture marron existe vraiment ? L’auteur joue habilement sur ces interrogations pour mener l’histoire à son terme dans ce livre qui est à la fois un thriller et un roman psychologique.

Cette nuit-là est un roman abouti avec des personnages travaillés, intéressants, dont la psychologie est détaillée ; le livre est prenant, l’intrigue sans défauts. On est happé par les personnages que j’ai adoré, l’histoire est géniale qu’elle se lit avec une rapidité déconcertante. Je regrette carrément pas mon achat et cette découverte, une fois ouvert, impossible de m’arrêter de le lire !
Bref, si vous aimez le suspense et qu’une nuit blanche ne vous fait pas peur, Cette nuit-là est à lire de toute urgence !