En rentrant ce soir, malgré le ciel nettoyé par le vent, je n'avais qu'une envie vite arriver chez moi. Croissant le besoin d'un refuge et d'un café se faisait sentir. Septembre sera difficile. La douleur émerge, latente et progressive. Je ne peux dire à ma famille que je souffre, que papi me manque et que j'ai constamment envie de me rouler en boule et de pleurer. C'est déjà bien assez difficile pour eux tout le temps. Ma grand-mère qui pleure à chaque évocation. Ma mère qui en souffre mais qui doit supporter sa propre mère qui souffre et qui est devenue totalement dépendante. N'ayant jamais conduit, ne se déplaçant ni en bus, ni à pieds, il faut l'emmener. Faire les courses, chez le coiffeur, chez ses sœurs/belles-sœurs...
Je ne me vois pas arriver avec mes sabots et sortir que je vais mal.
Je ne me vois pas non plus dire que niveau boulot, ça n'annonce compliqué. Le boulot d'auteur free-lance que j'avais trouvé va probablement s'arrêter, et j'en suis vraiment dégoûtée car ça faisait vraiment un très très bon complément. Une chose qui me permettait de mieux respirer.
Du côté de la formation en informatique, ce n'est pas mieux. Je suis en train de passer de 4/5 clients par semaine à 1 par semaine et 2 une fois par mois. Ça fait peu, trop peu pour être suffisant. J'ai fait le choix d'un parcours différent, d'un parcours que je savais compliqué et dépendant des autres. Mais je n'ai pas eu le temps de mettre assez de côté pour prévoir les périodes tendues. Je ne demande qu'un peu de répit, de pouvoir respirer plus longtemps que 6 mois. Pour avoir une chance de tenir, de survivre. Pourquoi est-ce que j'ai toujours l'impression que la vie des autres est plus palpitante...?
Le mois s'annonce irrémédiablement long. Je n'ai pas envie d'utiliser les sous de mon anniversaire pour palier le manque de revenus, pourrais-je faire autrement ?
De temps en temps, la folle envie de reprendre des études me démange, me gratte, m'attire, m'excite. Je sais déjà ce que je choisirais. Construire une autre vie dans la même vie...
Pour avoir une maison avec des volets en bois et des oliviers.

p.s : la police de cet article resort bien ?