Vous vous souvenez de mon super couple de voisins qui foutaient le bordel dans l'appartement du dessus ? Et bien au début de l'été, j'ai vivement repris espoir quand j'ai appris que lui était parti en prison pour trafic de stupéfiants et que l'agence avait demandé à sa copine de déménager. J'ai cru que c'était fini. J'ai cru que les mots dans l'entrée de l'immeuble c'était terminé. J'ai cru que les seaux d'eau balancés de leur balcon et qui tombent direct sur le mien, sur mon linge, sur moi qui bosse sur mon balcon, sur mon pc, c'était fini. 
Quand ce soir, de nouveau de l'eau qui coule et manque de bol mon linge propre tentait de sécher en dessous... je l'ai vite enlevé, en gueulant exprès fort que c'était sympa, merci pour les gens en-dessous, quand j'ai vu la gueule de la mère du connard du dessus me dire qu'elle était désolée et que je devais me calmer. Puis elle est descendue taper me dire avec beaucoup d'ironie, qu'elle s'inquiétait pour moi, que je ne devais pas m'énerver comme ça, que ce n'était pas bon pour ma santé (sic). 
J'étais assez énervée car ça faisait 2 heures qu'elle faisait le ménage comme un tank et puis avoir subi son fils pendant 4 mois m'avait pas laissé un bon souvenir. Et là oh horreur, comble du drame, elle m'apprend que son fils va revenir
Je me suis retenue de dire "ah il est sorti de prison ?!" J'ai simplement précisé que son fils avait plutôt intérêt à ne plus faire de bruit...
Là elle prend un air hautain en me disant que je n'avais cas lui dire directement. Je lui ai dit que justement on lui avait déjà dit mais que visiblement il ne comprennait pas. Puis j'ai ajouté qu'elle ne savait pas éléver ses enfants. Elle a fait une tête offusquée en disant "Quoi ?! Comment ?!" J'ai répété. Et là, elle m'a sorti une phrase mémorable qui ne m'a même pas touché (c'est tout l'échange avant qui m'a énervé plus tout ce que j'ai subi à cause de son fils mal élévé)  "vous avez des enfants ?! et bien je vous souhaite de ne jamais en avoir !"
Sur ce, elle a tourné les talons et j'ai claqué la porte en la traitant de connasse. Mais je crois qu'elle n'a pas entendu.
De toutes façons, il est évident qu'elle ne sait pas élever ses enfants car ses deux filles hurlaient, sautaient, courraient dans les escaliers depuis qu'elles étaient arrivées... ce n'est pas ce que j'appelle une éducation. 


Résultat, je suis énervée pour au moins 10 jours à cause de cette bonne femme prétentieuse et à l'idée que l'autre connard va revenir habiter au-dessus de chez nous, recommencer à faire du bruit. Je tremble de colère. Ca me donne envie de boire et de pleurer. Demain, j'appelle l'agence et je leur précise qu'au moindre bruit, je prends un avocat. Tout ce cirque n'a pas intérêt à recommencer. Sinon, je ne garantis rien.

Voici une façon simple et efficace de se mettre la rate au court bouillon, bien qu'un peu longue et avec des antécédents, mais une bonne dispute entre voisins est une très bonne manière d'y arriver ;-)

Le rosé cul sec, c'est diablement efficace, j'ai l'impression d'être hors de mon corps...