Ajaccio

Des phases difficiles, des hauts, beaucoup plus de bas. Des pleurs, des cris, de l'angoisse. Un très grand besoin de faire une pause. Un séjour à Paris/Eurodisney où on s'est bien pelé le jonc. Une Terrorrific Night, un spectacle des 20 ans, un Rock'n' Roller Coaster, un Space Moutain, un Indiana Jones plus tard, plus de voix à forcer de trop hurler. Une photo mémorable qui vaut son pesant de cacahuète. Une bouffée de renouveau. Un retour. Un départ dans la foulée pour le boulot. Et pas le temps d'écrire plus avant la semaine prochaine. A peine le temps de lire, pas le temps de chroniquer, ni de faire le récapitulatif du Vu/Lu/Entendu. Des articles en brouillon, en attente. 


Sur Ajaccio, le soleil brille.