Il était temps que je poste enfin la chronique du Bizarre incident du chien pendant la nuit lu il y a un petit moment. Mais après avoir concocté une belle chronique et fait une fausse manip, je me suis retrouvée devant un bel article tout blanc. Et n'ayant pas la foi de tout recommencer de suite, j'ai laissé filer les jours... Mais nous y voilà ;-)

Le bizarre incident du chien pendant la nuitWellington, le caniche noir de Mme Shears, la voisine, a été assassiné. Poignardé par une fourche. Christopher, quinze ans, trois mois et deux jours, se lance dans une enquête un peu particulière. Christopher n’est jamais allé plus loin que le bout de sa rue, n’aime pas ce qui est jaune ou brun, et aime compter parce que ça le rassure, car Christopher n’est pas un adolescent ordinaire ; il s’est construit, avec l’aide de son père, une vie rangée, logique, faite d’habitudes et de sécurité.
Mais ce crime va tout faire basculer, Christopher va se dépasser pour trouver qui a assassiné Wellington et cela va bouleverser tout son univers.

Le sujet de l’autisme traité en interne par le biais d’une histoire romancée pleine d’espoir est une chose que l’on voit peu et que Mark Haddon réussit avec brio. Au départ, on peut être un peu décontenancé par le style, le roman est écrit à la première personne, c’est Christopher qui nous raconte son histoire. Avec ses mots, sa façon de s’exprimer, identique à sa façon de raisonner mais il n’y a pas de meilleure façon pour se mettre à sa place, voir par son regard un monde identique et pourtant si différent.
On découvre l’intelligence de Christopher, ses crises de colère quand il a peur, son incompréhension face à des choses qui nous sont familières et normales. On découvre une autre logique sous la plume de Mark Haddon qui propose un récit d’aventure, drôle et émouvant.
On suit Christopher progresser dans la résolution du crime mais aussi dans son évolution personnelle. Le bizarre incident du chien pendant la nuit n’est pas que l’histoire d’un chien assassiné, l’intrigue est plus vaste, plus triste et intimement liée à Christopher.

On peut trouver que le roman manque parfois de profondeur mais il ne faut pas oublier qui raconte l’histoire, ni qui il est. Christopher n’est pas comme tout le monde, ce qui le rassure c’est de faire des problèmes de mathématiques qu’il nous décrit. Alors le texte peut paraître complexe ou trop léger mais c’est un formidable roman sur la différence, l’être humain, sur des choses que l’on ne perçoit jamais, sur un autre monde terriblement proche. Mark Haddon évite habilement les pièges du mélo pour livrer un récit sincère, sur un sujet que l’on considère peut-être trop comme une infériorité alors qu’il s’agit davantage d’une vision  qui n’utilise pas les mêmes repères. Récompensé en 2003 par le Whitbread Prize, ce roman de Mark Haddon offre un nouveau regard sur un monde difficile à appréhender, celui de l’autisme, où le plus normal des deux n’est peut-être pas celui qu’on croit…
J'ai beaucoup aimé cette histoire qui se lit très rapidement, les personnages sont attachants, il est agréable de se mettre de l'autre côté de la barrière pour si ce n'est comprendre, se rendre compte de la différence d'appréhension du monde extérieur, ce qui nous paraît logique ne l'est pas du tout pour Christopher. Une très bonne surprise que je conseille totalement !