Hier soir, à deux minutes d'aller me caler sous la couette, j'ai vu un article qui m'a fait bondir de mon siège, mais comme j'étais dans l'incapacité la plus complète d'aligner deux mots, je ne vous en parle que ce matin.
L'article en question avait pour titre "Aurélie Filippetti était bien à l'Île Maurice pendant les vacances de Noël"

Mais oh mon dieu, mais c'est pas possible, elle était en vacances pendant les vacances et dans une île, mon dieu, mon dieu et en plus elle est partie avec son compagnon. Offusquez-vous, braves gens, elle a pris des vacances et en plus elle est heureuse en amour.
Tout cela est tellement incroyable que ça mérite bien des articles de la part des plus grands quotidiens français (Le Monde, L'express, Le parisien etc.) et ça mérite aussi bien un sujet aux journaux des chaînes d'actualités !
C'est tellement important, les 3/4 des français attendaient d'avoir cette confirmation de rumeur pour aller se coucher, c'est évident !

A l'heure, où l'information est surabondante, où il n'est plus possible de faire un pas dans un magasin ou un resto sans qu'une télé grand écran retransmette ces inepties, ni de surfer sur le net sans tomber sur des milliers d'articles parlant de sujets tout aussi inspirés ; je n'en peux plus de ces informations stupides et inutiles.
Entre le contenu des sujets aussi idiots que Gérard Depardieu et son envie de devenir russe - c'était bien d'en parler, oui mais enfin là ça devient un peu n'importe quoi - maintenant c'est Aurélie Filippetti qui est partie en vacances (et je suppose que tout le monde attend qu'elle s'excuse de cela...), et la forme des sujets télévisés, le "journalisme" ne ressemble plus à rien.
Les reportages des magazines d'actualités où la personne qui témoigne est autant floutée que tout ce qui l'entoure, les pétards ou les verres d'alcool floutés également (bientôt on floutera quand les gens s'embrasseront c'est ça ?!), les rues floues ou repassées à l'envers, ça devient carrément écœurant de les regarder.
Je ne parle même pas des pauvres reporters envoyés aux quatre coins de France et de Navarre pour nous montrer qu'il y a bien de la neige sur les routes en se gelant car pour parler à la télé, tu vas bien sûr t'y mettre, sous la neige ! Ou ceux qui attendent devant les tribunaux, le Sénat, l'Assemblée, l’Élysée... et dont les discours sont complets et inspirés "ah eh bien oui actuellement nous attendons l'arrivée de Monsieur V. qui n'est toujours pas là, nous ignorons l'heure à laquelle il franchira la porte ni le temps qu'il restera à l'intérieur, mais nous sommes là"

Ben ne dis rien alors, je sais bien que eux n'y sont pour rien mais enfin dans les grands chefs, y en a pas un qui finira par trouver ça idiot ?!

Plus personne ne sait faire des articles de fond ou des reportages positifs, trouver des vrais sujets d'actualités, utiliser le journalisme pour mettre en avant des personnalités, des initiatives, des réussites. Tout est fait pour monter les gens les uns contre les autres (privé contre public, gauche contre droite, peuple contre hommes politiques, femmes contre hommes...), creuser les inégalités, faire de l'information people, déprimer un peu plus l'être humain. Je ne suis pas naïve, ça a toujours existé, le journalisme pour créer la polémique, mais ça n'a jamais été aussi fort qu'aujourd'hui. Et personnellement, j'ai envie d'autre chose.
Je lis beaucoup d'articles et je finis par en trouver qui valent le coup, je regarde le journal d'Arte et je me dis qu'il en reste encore au moins un qui tient la route. Mais combien n'auront ni le temps ni l'énergie de chercher ailleurs des informations valables et intéressantes. Pendant combien de temps encore allons-nous être submergés, noyés par ces pseudos-informations ?!