Il y a un an, jour pour jour (enfin c'était exactement le lundi de Pâques mais ce n'était pas exactement le 1er avril ^^), que je me tranchais le poignet et passais ma matinée aux urgences mais que surtout, mon voisin du dessus emménageait... et montait ses meubles dans la nuit du dimanche au lundi, pile entre minuit et cinq heures du matin. Ca mettait dans l'ambiance.
Puis bon après, il s'est passé tout ce que vous savez. BruitS. PlainteS. Lettres dans la boîte. Visites à l'agence. Coups de téléphone de l'agence au locataire. Puis un jour, plus rien. Prison (pour une toute autre raison que le bruit).
Il y a exactement 26 jours, le voisin bénéficiait (sans doute) d'une liberté conditionnelle et sortait de prison pour regagner l'appart au-dessus du nôtre. Les craintes revenaient, les ennuis que cela allait de nouveau engendrer, la pression d'un bruit continu, l'absence d'un lieu de repos en rentrant le soir...
Il y a exactement 13 jours, le voisin repartait menotté, entouré par des agents en civil et en uniforme. Il y a 13 jours, je n'osais espérer ce que je voyais, je n'osais y croire. Je me disais "il est peut-être simplement entendu dans une autre affaire" ou "il est juste placé en garde à vue, il sera rentré dans deux jours"
Mais depuis 13 jours, il n'est pas réapparu, sans doute retourné en prison sans passer par la case départ. Je ne sais pas ce qu'il a foutu pour se faire reprendre à peine 13 jours après être sorti..!
Je m'en fous d'ailleurs, ça souligne juste qu'il n'est vraiment pas très malin et ça signifie que l'appart est de nouveau vide..!

Note : c'est très mal de se réjouir du malheur des gens mais je m'en fous, je suis vraiment contente de n'avoir plus à subir son bruit, ses mauvaises manières et son manque d'éducation.

Ah oui, et puis sinon, ici, il pleut encore -_-