Ta voix crispante me crève les tympans depuis deux ans maintenant, je la supporte. T'as arrêté de hurler en faisant l'amour ou peut-être as-tu tout simplement arrêté de faire de l'amour, je n'en sais rien et je m'en fous. Maintenant, tu préfères passer l'aspirateur tous les jours. Soit, pourquoi pas, entre les deux tu as choisi.
Mais si tu pouvais comprendre que j'en ai assez d'entendre TOUTES tes conversations téléphoniques de ta voix aigue, ça serait super cool. Parce que bon, tu as un appartement, tu y vis, alors peux-tu m'expliquer pourquoi tu passes tous tes coups de fil du balcon ???!
L'intimité, ça te parle pas, ça on le savait. Mais moi qui travaille à la maison, quand on sait que tu passes la moitié du temps au téléphone, avec la fenêtre ouverte, ça finit par être carrément relou. J'en ai rien de foutre de machine qui a des enfants et qui viennent de faire leur rentrée scolaire, que ton école de Pole Dance marche bien ou de tes problèmes avec je ne sais quelle administration.
Chère voisine, merci de comprendre que ton balcon n'est pas une aire de téléphonie mobile. Merci.