J'ai éteint la lumière, de désespoir, je me suis lovée sur le canapé. Un problème, dont je n'ai pas parlé ici, fait à nouveau surface. Un vendredi soir, rien d'étonnant. Il faudra que je sois plus explicite une prochaine fois, le temps que la déception et la colère s'atténuent. Subir une décision, savoir que mon homme l'a prise alors qu'il connaissait mon point de vue sur la situation. Quoi faire ? Passer la soirée à faire la gueule ? Ne rien dire et subir chaque vendredi soir ? En discuter et créer des conflits ? Je me sens dépassée et lasse. Très fatiguée, car, quand ça concerne la famille, les décisions sont toujours plus difficiles à prendre. J'ai envie d'aller me coucher, de prétexter une migraine et me rouler au chaud dans la couette. Ne pas leur parler. Je ne veux pas. Je ne veux pas. Je ne veux pas. J'en ai même pleuré de rage, j'ai envie de hurler et de tout péter dans l'appart. Que ça sorte. Je n'en peux plus de ce... parasite. Je n'arrive plus à être indulgente, gentille ou compréhensive. Je veux juste que tout passe, que minuit soit là, qu'il se casse, vite. Je veux que les vacances soient terminées car je sais qu'il va nous écrire tous les jours avec sa même foutue question de 6 mots, que je n'ai plus d'excuses à donner et que je ne veux pas le voir, plus le voir.