C'est l'heure pour moi de clore cette première participation au Challenge Thrillers & Polars de Liliba. Clôture que j'honore avec la dernière chronique, celle du deuxième choc annoncé (après l'incroyable défaite du Brésil qui elle ne l'était pas, même si la Seleçao ne méritait en aucun cas de remporter cette Coupe du Monde... mais je m'égare !) 
Second choc donc, Le cimetière des hirondelles de Mallock. 

Le cimetière des hirondelles

Je l'ai tué parce qu'il m'avait tué... C'est la seule explication que fournit Manuel Gemoni, jeune papa et homme sans histoire, à Mallock. Un matin, il est parti tout au bout du monde, à Saint-Domingue, assassiner un vieillard qu'il ne connaissait pas. Indirectement lié à Manuel, Mallock va tenter de résoudre cette affaire, mais comment faire pour innocenter un coupable ?
Balloté entre la chaleur suffocante de cette île des Caraïbes et Paris recouvert de neige, Mallock aura bien du mal  à relever le défi. 

Tout dans ce thriller m'a plu, absolument TOUT. D'ailleurs, je ne sais même pas par où commencer !
L'intrigue proposée par Mallock - il faut savoir que le héros et l'auteur portent le même pseudonyme - est tout simplement incroyable. On commence par l'arrestation du coupable et on va remonter le fil d'un mystère qui prend sa source il y a longtemps, on découvre dans ce roman, un récit à tiroirs qui nous entraînera sur les traces du commandant Jean-François Lafitte. A la fois polar contemporain et récit historique, Le cimetière des hirondelles est aussi un roman riche en personnages : Mallock en tête, homme qui aime vivre, homme taciturne, homme amoureux qui refuse de se l'avouer, homme proche de ses équipiers, un personnage fort qui incarne le roman à lui tout seul, le porte sur ses épaules robustes 
Ours raffiné, il a de frêles poignets avec, au bout, comme greffées, des paluches de boucher. Des yeux fiévreux comme des pierres précieuses éclairent un visage moitié Nick Nolte moitié Depardieu, avec la même masse de cheveux blonds, un nez indéfini et une bouche fine. Son corps d’un mètre quatre-vingt et ses cent kilos, plus proche de celui de l’Américain, ne seront pas de trop pour résoudre cette invraisemblable histoire. Lui qui aime bien maîtriser son environnement et le déroulement de ses enquêtes se prépare à des journées éprouvantes. L’énigme invraisemblable que Manuel Gemoni s’apprête à lui poser aura bien besoin de deux ou trois commissaires pour en venir à bout. 
Ça tombe bien, Mallock est plusieurs.


Sans oublier la Reine Margot - l'amoureuse - et les personnalités qui composent le Fort Mallock : Jules et Julie, en couple à la ville et soeur de Manuel, le touchant Bob Daranne, le geek de la bande Ken et la dernière recrue, Jo. Ils sont tous travaillés, crédibles et on s'attache à ce petit groupe avec facilité. 
Et puis Le cimetières des hirondelles, c'est surtout une plume, celle de Mallock. Une plume géniale, drôle, bouleversante, poétique qui manie la noirceur aussi bien que le fantastique, le romantisme aussi bien que le récit historique. J'ai d'ailleurs remarqué que l'auteur joue beaucoup avec le son et la lettre K tout au long de l'histoire.
J'ai adoré les réparties de Mallock, ses propos politiquement incorrects, ses sarcasmes Tu sais, à force d’appeler les aveugles non-voyants, les sourds non-entendants, on devoir baptiser les cons, non-comprenants, et les hétéros, non-enculants, et pourquoi pas les Blacks, non-Blancs ?
Ce roman a été un véritable coup de coeur avec cette histoire pleine de rebondissements, de suspense, qui nous tient en haleine du début à la fin, et cette écriture enlevée, unique qui nous fait passer par tous les sentiments possibles. Une nouvelle révélation qui, est-il besoin de le préciser, m'a donné envie de me plonger dans les autres romans de l'auteur. 


88054467_p

C'était donc la dernière chronique pour cette édition 2013/2014, challenge que j'ai pris en court de route, au mois de janvier. Je comptais sur cet événement pour me faire diminuer ma PAL, et cela a plus ou moins été le cas... Même si j'ai lu une dizaine de livres de ma PAL, j'en ai ajouté plusieurs autres qui n'étaient pas prévus au départ et donc la PAL en question au lieu d'être moins haute qu'en Janvier, l'est encore plus...!

Prévus et lus de l'équipe de départ
1. Le cimetière des hirondelles de Mallock

2. Puzzle de Franck Thilliez
3. Cyanure de Camilla Läckberg
4. Terminus Elicius de Karine Giebel
5. Sorry de Zoran Drvenkar
6. De fièvre et de sang de Sire Cédric
7. Au lieu-dit Noir-Etang de Thomas S. Cook
8. Mrak de David Albahari
9. Chiens de sang de Karine Giebel
10. Shining de Stephen King


Invités non prévus dans le 15 de départ ;-)
11. Le jour de l'enfant tueur de Pierre Pelot
12. Casanova et la femme sans visage d'Olivier Barde-Cabuçon
13. La Patience du Diable de Maxime Chattam
14. Le silence des loups d'Eric Robinne
15. Reflex de Maud Mayeras


Toujours sur le banc des remplaçants
11. La princesse des glaces de Camilla Läckberg
12. Glacé de Bernard Minier
13. Les neufs dragons de Michael Connelly
14. Les morsures de l'ombre de Karine Giebel