Quand je vois Carla et Martin fricoter ensemble dans la série Hôtel de la Plage, quand je vois comment ils flirtent, comment elle balade son corps bronzé devant lui et comment Martin la regarde... ça me rappelle comment lui m'a regardé, et me regarde encore parfois, mais plus rarement, ça me donne envie de le revoir, de choisir mes vêtements pour lui, de me faire belle en sachant qu'il allait, ou va, me désirer. Quand je l'ai connu, j'étais ado et il était déjà plus vieux, j'ai toujours aimé voir les réactions des hommes plus âgés. J'ai aimé comment il me regardait, j'ai aimé la chaleur de ses bras les rares fois où il m'a tenu contre lui. Il m'a dit des choses tendres et séduisantes, qu'aucun homme ne m'a plus jamais dites. Il me manque. Je regarde mon portable et j'ai envie de lui envoyer un texto, de relancer ce jeu très agréable mais très dangereux. Autant pour lui que pour moi. Je ne peux m'empêcher de me rappeler les moments, passés, ses regards intenses qui en voulaient toujours plus, je le sais. Comme une vague de nostalgie qui s'empare de moi, les pensées, les images se bousculent, je revois et me remémore tout, son odeur, ses gestes, sa beauté. Parfois, je regrette de n'être pas resté en arrière, dans cette allée de lauriers roses où il faisait noir et où personne n'aurait rien vu. Je l'imagine me passant une mèche de cheveux derrière l'oreille et son pouce s'attarder sur le coin de ma bouche. Certains jours, comme ce soir, je regrette de ne jamais avoir connu le goût de ses lèvres...

Hôtel de la Plage
Juliet Lemonnier et Jonathan Zaccaï