Après avoir lu la première enquête d'Erica Falck avec le meurtre de son amie d'enfance Alex et le secret assez glauque qu'elle cachait, j'ai remis le couvert avec L'homme du soir de Mo Hayder qui, dans le trash et le sordide, raconte l'histoire d'un immonde pédophile et l'enquête de Jack Caffery, après avoir fait mon rêve désagréable et, le même jour, avoir été confronté à un pervers en me promenant avec ma soeur sur un plateau très fréquenté - au sortir d'un virage, à pied, nous sommes tombés sur un mec à 30 mètres de la route, nu assis sur un rocher, en train tranquillement de se masturber, après une fulgurante accélération de notre part, nous nous sommes retournées pour nous rendre compte qu'il s'était mis debout sur son rocher, en nous fixant bien du regard tout en continuant sa petite affaire. A noter, qu'il était à 100 mètres max d'une famille avec des enfants... 
J'ai eu besoin d'une pause douceur, d'une pause détente et j'ai donc relu Demain j'arrête de Gilles Legardinier. 
Garanti sans sucre et qui pourtant vous remonte le moral comme une bonne glace Häagen-Dazs Chocolat, sauce caramel et noix de pécan caramélisées !
~ désolé pour cette longue introduction ~

Demain, j'arrête !

Un samedi soir, à une fête pour célébrer un divorce, Julie rencontre brièvement Kevin, qui va lui poser LA question et qui va nous permettre de savourer 400 pages des délires de Julie, "c'est quoi le truc le plus idiot que tu aies fait dans ta vie ?"
Seulement pour Julie, cette question n'a pas qu'une seule réponse. Elle pourrait citer la fois où elle a enfilé un pull en dévalant les escaliers, ou voulu réparer une prise électrique en tenant les fils dans sa bouche, mais ce qui va véritablement lancer l'histoire de Julie, c'est la fois où elle est restée la main coincée dans la boîte aux lettres de son nouveau voisin, Ricardo Patatras, alors que celui-ci arrivait.
A partir de là, rien ne va plus pour Julie et le beau Ric va commencer à l'obséder, à tel point que les idioties vont s'enchaîner, mais pas seulement...

Ce roman est un vrai moment de bonheur. Ca commence comme un roman anglais destiné à un cible très précise, Julie, trentenaire, célibataire, en manque d'amour, mais ça ne s'arrête pas là. En effet, il est question d'amour et de rencontres mais il est également question d'injustices, d'humanité, de morosité au travail, et de personnages inattendus. Un peu à l'instar d'une Amélie Poulain, Julie nous fait découvrir son quartier : Mme Bergerot, la boulangère identique au pain qu'elle vend car "sous la croûte, il y a la mie", Mohamed, M. Ping, Mme Roudan, Sophie et la bande de copines, Géraldine, Xavier et son prototype, et bien sûr le mystérieux Ric... car Demain j'arrête ! n'est pas seulement une banale histoire d'amour, il y a la remise en question de Julie et tout ce qui tourne autour de Ric, car finalement le lecteur est aussi curieux que Julie ! Sans compter que c'est bien écrit  et absolument addictif.
Vous sourirez aux absurdités de Julie comme un idiot dans votre lit ou à un arrêt de bus, vous oublierez que l'été est vraiment pourri et que le monde est rempli de pervers. Vous partagerez une tranche de vie avec Julie et les habitants de son quartier, même si quelque fois, elle se comportera comme une vraie fille, vous vous marrerez en regardant la couverture avec le chat péruvien qui fait la gueule. Écrit par un homme, Demain j'arrête ! propose une romance décalée, qui vous fera sourire plus d'une fois et qui est un véritable succès : plus de 250 000 exemplaires vendus, lauréat de la Plume d'or de Plume Libre. 

p.s : si vous avez encore faim après Demain j'arrête ! ne vous inquiétez pas, depuis, l'auteur a publié Complètement cramé et Et soudain tout change et sinon il y a toujours ses polars, L'exil des anges et Nous étions les hommes disponibles en poche ;-)