Le culte de la Santa Muerte se développe à Mexico, partout dans les bas-fonds de la capitale mexicaine il est question d'elle. Même là où on ne l'attends pas, tatouée post-mortem sur le sein gauche de stripteauses assassinées. Machuca, inspecteur désinvolte et fan de l'équipe nationale de football, enquête tant bien que mal. S'ajoute à cette ambiance criminelle, déjà bien exacerbée, des autels de la Santa Muerte complètement détruits et le vol dans une galerie d'un mysétrieux autoportrait de Frida Kalho, dédié à son amant Léon Trotski, tableau qui pourrait bien avoir causé la mort de ce dernier.

secret frida kJ'avoue avoir eu du mal à entrer dans l'histoire et à aller au bout, je ne sais pas si c'est parce que c'était les vacances ou simplement parce que pour 300 pages, il y avait trop d'histoires. Il y a l'histoire des stripteauses assassinées, il y a l'histoire de la guerre entre l'église de la Santa Muerte et l'église catholique, il y a l'histoire de Daniela, la détective privée venue de Madrid pour retrouver le tableau, et il y a l'histoire de Frida Kahlo, de Léon Trotski et son meurtre. Bref beaucoup d'intrigues dans un roman finalement court, ce qui le rend dense mais un poil brouillon.
Et autant, j'ai été très sensible à l'histoire de Frida et à l'enquête de Daniela, autant je n'ai pas du tout été excitée par l'enquête de Machuca. Il faut dire aussi que le personnage ne m'a pas plu, ce qui a rajouté au ressentiment moyen que j'ai eu. Tout comme j'ai absolument détesté la procureure Chacalita.
Par contre, j'ai adoré suivre la romance entre Frida Kalho et Leon Trotski. Je n'ai ni ressenti grand frisson, ni suspense brûlant, mais il est incontestable que L'ultime secret de Frida K. permet d'entrer en immersion dans un Mexico grouillant et vibrant, qu'il s'agisse de celui de 1940 ou celui d'aujourd'hui.
Ce n'est pas mal écrit, au contraire et ça permet de découvrir un petit peu ce culte mystérieux de la Santa Muerte, inconnu par chez nous mais dont on entend parler dans les séries ou films américains (du continent américain et pas uniquement des productions venues des USA). De plus, et c'est presque là, le plus grand intérêt de ce livre, il m'a permis de m'approcher de Frida Kahlo, d'être intriguée par ce personnage à la vie difficile et palpitante, d'en apprendre un peu plus sur cette belle femme mystérieuse et d'avoir envie de me pencher sur son oeuvre.

98607337