Hématome

Cette année aura été marquée par la découverte de plusieurs auteurs, je dirais même plus par la découverte de plusieurs très bons auteurs. Maud Mayeras fait partie de ce groupe. Et après m'être pris une très grosse claque à la lecture de Reflex, je me suis penchée sur son premier roman, Hématome.

A l'hôpital, une jeune femme sort d'un coma de quatre jours. Elle ne sait plus qui elle est, ni son nom et encore moins comment elle est arrivée là. Plus de souvenirs, le néant. Grâce à son petit ami Karter, elle va apprendre son nom, Emma, et connaître les détails de la terrible agression dont elle a été victime.
Peu à peu, les souvenirs vont ressurgir, des flashs, des bribes. Et c'est un voile noir de ténèbres qui semble recouvrir la jeune femme.

Avec ce récit vue sous l'angle de la victime - le roman est écrit à la première personne et au présent - Maud Mayeras nous plonge immédiatement dans la peau, dans le corps d'Emma. Dès les premières pages, sa douleur est la notre, puissante et vibrante, viscérale, plus accentuée encore s'il l'on est une femme. D'ailleurs, la première partie - Brouillard - et l'avant-dernière - Sangs - sont assez hard, et l'écriture tranchante de Maud Mayeras nous fait visualiser toute la scène, on sent le sang visqueux, la souffrance. Mon empathie pour Emma a été immédiate et les découvertes qu'elle fera sur son passé n'ont fait que renforcer ce sentiment.
L'écriture de l'auteur montre que son talent est là, bien présent et qu'il ne demande qu'à s'exprimer (ce qui se fera avec Reflex). Le délicat pari de l'écriture à la première personne est une brillante réussite (moi qui n'aime pourtant pas trop ça).
Les pages défilent, on avale, on découvre, on apprend avec Emma. Là où dans Reflex, la canicule accompagnait l'héroïne, ici c'est le froid et la neige qui, fidèlement, remplissent le rôle de troisième personnage.
Moins complexe que Reflex, Hématome n'en est pourtant pas moins intense, ni moins efficace. Plus la lecture avance, et plus les ténèbres recouvre Emma et le lecteur, comme un voile sombre de violences et de peurs.
J'ai tout simplement été bluffée lors de la révélation finale, Maud Mayeras m'a totalement manipulée et j'ai vraiment adoré ça !

logoduchat_thriller