Basculement dans l'horreur, dans la poudre et le sang. Frissons. Charlie Hebdo a été décimé. Détruit. Une vague de violences. L'impression de s'être prise une grosse claque. Au moins 12 morts dans ce terrible attentat, les piliers de la rédaction de Charlie Hebdo, des policiers, les terroristes qui reviennent sur leurs pas pour achever un policier à terre. Des images terribles qui me bouleversent. Des images de souffrance et de haine. On a attaqué la presse et la France. C'était midi et pourtant d'un coup je n'avais plus faim. Simplement abasourdie devant la télé.
Depuis, les larmes aux yeux et la conviction que cette journée est vraiment pourrie.

10891908_10154042450473532_2636090784101578353_n