Cette semaine se termine l'édition 2014/2015 du Challenge Thrillers et Polars, commencé par Liliba et repris en cours de route par Canel. Cette fois-ci, pas de liste préétablie, j'ai pris les romans au hasard. Comme la première fois, cela m'a un peu permis de faire baisser ma PAL, mais seulement un peu... ^^
J'ai donc lu 41 thrillers ou polars durant cette édition, mieux que l'an dernier puisque j'en avais seulement lu 15 (mais en 6 mois). Ce coup-ci, il y en a 9 que je n'ai pas réussi à chroniquer à temps, il n'y en a au final que 32 qui seront comptabilisés.
Le dernier en date est Le cortège de la mort que je vous présente ci-dessous. Je rempile déjà pour la prochaine édition ! ;-)

Le cortège de la mort

Dans le cimetière d'Abney Park, à Londres, on retrouve le corps d'une femme égorgée. C'est cette enquête qui va servir de test à la commissaire Isabelle Ardery qui vise le poste de commissaire principale. Cette enquête s'étend bien plus loin qui n'y paraît, à la fois dans l'espace comme dans le temps...
Avec l'aide de l'inspecteur Lynley, Isabelle Ardery va essayer de mener à bien son enquête, mais ce ne sera pas chose facile.

Le cortège de la mort est le premier roman d'Elizabeth George que je lis et c'est aussi le roman le plus gros de mon challenge puisqu'il fait 1013 pages.
1013 pages d'ailleurs que l'intrigue ne nécessitait pas vraiment... En effet même si l'histoire est assez intrigante, elle aurait pu être bouclée en moins de pages. L'auteur prend le soin de décrire vraiment les lieux et les personnages ainsi que des événements banals pour eux. Concernant l'intrigue, on suit l'enquête de la commissaire Ardery, les interrogations de Meredith et le récit d'un sordide fait divers où trois garçons sont impliqués. En effet, Isabelle et son équipe s'occupent du meurtre du cimetière, dans la New Forest Meredith est à la recherche de sa meilleure amie et un narrateur nous raconte l'épopée sanglante de Ian, Reggie et Michael alors âgés d'une dizaine d'années.
Malgré ce qu'on pourrait penser au vu du nombre de pages, il n'y a qu'un seul meurtre et il n'est pas du tout question d'un tueur en série. Côté personnages, ils sont tous intéressants, mais j'ai détesté Isabelle Ardery que j'ai trouvé profondément hautaine et antipathique. J'ai en revanche beaucoup apprécié l'inspecteur Linley, les sergents Havers et Nkata, tout comme Meredith et Rob.
Je reconnais qu'Elizabeth George maîtrise l'art de perdre le lecteur, de brouiller les pistes et d'attendre les dernières pages pour abattre toutes ses cartes. Cependant, j'ai trouvé que c'était beaucoup trop long, qu'il n'y avait pas un suspense de fou, que l'histoire ne méritait pas autant de pages et j'avoue que j'ai eu du mal à le finir...

logoduchat_thriller