J'ouvre ma troisième participation à ce Challenge - repris par Sharon -  avec Le poète de Michael Connelly, considéré comme le chef d'oeuvre de l'auteur...

Sean McEvoy s'est suicidé, une balle dans la tête dans sa voiture, sur un lieu chargé d'émotions. Toute la brigade de Denver pleure l'un des siens mais ne s'interroge pas plus sur son décès. Seul son frère jumeau, Jack, trouve que quelque chose cloche...
Il se lance dans une enquête personnelle qui le mène bientôt sur la trace de plusieurs suicides de flics qui ont tous un point commun : une phrase de poèmes d'Edgar Allan Poe en guise de lettre d'adieu. Une coïncidence troublante pour Jack.

Le poète

Pour ce roman, l'auteur Michael Connelly, délaisse son inspecteur fétiche, Harry Bosch, pour nous offrir un nouveau héros. Un journaliste vivant à Denver, célibataire et endeuillé qui se lance dans cette enquête de façon personnelle et professionnelle. Le récit alterne des chapitres à la première personne racontés par Jack et quelques passages où le narrateur est le méchant du bouquin.
On est rapidement plongé dans l'intrigue qui paraît impossible : comment des inspecteurs ont pu se laisser faire ?
Le FBI finit par se joindre à Jack et celui-ci négocie chèrement sa place au coeur de l'enquête. C'est la première fois que le personnage de Rachel Walling apparaît (on la retrouvera plusieurs fois dans différents romans de Connelly). C'est évidemment bien écrit, on tourne les pages stupéfait, par l'ampleur de l'enquête, par la minutie du tueur. Les personnages sont assez agréables, même si je n'ai pas craqué sur Jack et que je n'ai pas trouvé Rachel dès plus ympathique.
Néanmoins tous les ingrédients sont là et on lit un très bon thriller, récompensé du prix Meilleur Polar Points et Prix Mystère de la critique, on s'accroche, impatient de découvrir la vérité,  jusqu'au rebondissement final !

Ah oui et ça m'a donné envie de lire Edgar Allan Poe... comme si je n'avais déjà pas assez d'envies comme ça ^^

thrillerpolar-pativore2