Il y a quelques mois, j'évoquais l'évolution - positive - de ma relation avec ma soeur, j'y parlais aussi de mes craintes que cette relation, à peine commencée, ne s'effiloche à cause de la distance. Et je crois qu'aujourd'hui nous y sommes.
Elle est partie depuis septembre, dès son départ je lui ai demandé de m'envoyer des photos de l'endroit où elle vivait, de sa chambre, pour que je situe son nouvel environnement. Malgré ses promesses, je n'en ai jamais vu la couleur...
Cette anecdote résume tout. Elle dit que je lui manque, est triste si on ne se voit pas quand elle revient mais ne fait aucun effort pour maintenir le contact quand elle n'est pas là.
Je lui ai envoyé plusieurs mails/textos, la plupart du temps elle ne réponds pas ou alors avec beaucoup de retard. Elle ne me dit rien, ni qu'elle a trouvé sa nouvelle voiture, ni qu'elle a trouvé des affaires pour son futur appart. Je découvre peu à peu quand elle revient, elle me regarde et me dit "ah mais je t'ai pas raconté/t'en ai pas parlé ?!" l'air un peu ahuri.  Nous prévoyons toujours des choses quand elle vient, mais elle passe son temps à tout annuler sous prétexte qu'elle n'a pas le temps. De toutes manières, elle n'a jamais le temps de rien et, son copain et elle sont, toujours, tout le temps, fatigués. Je me demande comment ils vont faire dans quelques temps lorsqu'ils emménageront ensemble... Lui n'est pas un foudre de guerre, et elle... comment vont-ils assurer le quotidien ? le ménage/lavage/repassage ? les courses ? quand on sait qu'elle n'a pas le temps d'y aller le week-end, je me demande comment ça va se passer... Je peux comprendre que ses études lui prennent beaucoup de temps, mais j'ai aussi fait des études supérieures et je ne me coupais pas du monde comme ça. J'allais faire mes courses, je m'occupais de mon appart', je sortais, je vivais quoi !
Cette attitude, totalement opposée à la mienne, plus sa faculté à ne jamais me répondre font qu'aujourd'hui, je suis de moins en moins indulgente et je n'ai plus du tout envie de faire des efforts. Ils sont plus jeunes que nous, mais j'ai l'impression qu'ils ont dix ans de plus... Ils sont au lit avant 22h, mais parfois ils se lèvent à 11h, ils ne font jamais rien les week-ends ou alors ils passent leur temps à tout annuler. Elle dit qu'on ira passer des week-ends chez eux mais, à l'heure actuelle, je n'en ai aucune envie. Y aller pour rester enfermé toute la journée, merci bien. Il faut profiter du temps libre pour passer des bons moments, profiter de la vie, du monde, engranger du bonheur et des souvenirs pour les jours de travail, les jours de blues. On se reposera quand on sera mort. J'ai parfois des moments offs aussi mais c'est seulement quelques jours par ci par là, où vraiment crevée je décide de faire le patachon sur le canapé. Et encore dans ces moments-là, j'en profite pour lire ou regarder la télé. Je lui ai passé des films il y a plus d'un an qu'elle n'a toujours pas regardé, des séries, des livres qu'elle n'a jamais ouverts. C'est un style de vie auquel j'ai du mal à trouver un intérêt, je ne vois pas comment je pourrais passer plusieurs jours en sa compagnie si elle a cette attitude. J'ai l'impression d'envoyer des mails dans le vide, d'écrire, d'attendre. Je me dis que je ne devrais plus le faire, mais alors si tout s'arrête au bout de quelques mois... Je lui ai déjà dit qu'elle me réponde mais bon elle n'a pas l'air de trouver ça grave.
Son attitude fait que j'ai de plus en plus de mal à être sympa avec elle, d'être compatissante avec elle et son copain qui sont à l'hôtel quand ils viennent chez mes parents. Elle ne me dit jamais rien, ni les trucs importants, ni les trucs bidons, je trouve ça vraiment naze de sa part. De plus, j'ai eu confirmation il y a quelques jours qu'elle me mentait et qu'elle pense que je suis jalouse d'elle. Je me demande bien de quoi je pourrais être jalouse, je n'échangerais pas ma vie pour la sienne, ni mon homme pour le sien. Je me sens bien mieux dans mes baskets qu'elle dans les siennes, je pense. 
Mon capital patience est presque à sec, plus rien pour le remplir, la source est tarie. Je pense qu'elle n'a tout simplement pas envie d'avoir de relation avec moi et je voudrais qu'elle arrête de me faire croire le contraire. Je suis à un stade où j'ai fait tous les efforts possibles, je n'ai plus l'âge d'en faire des nouveaux, je pense avoir mis suffisamment d'eau dans mon vin pour qu'elle m'accepte comme je suis. Si encore je pouvais lui parler... mais dès que j'essaye de lui dire une toute petite chose, c'est furie et compagnie. Je suis doucement en train d'accepter l'idée, même si ça ne me fait pas plaisir, que nous n'aurons pas de relation plus profonde que celle que nous avons actuellement, et que c'est une relation qui est vouée à disparaître avec le temps...