Demain, j'ai 30 ans... Trente ans, franchement quelque part, ça fait un petit quelque chose, un petit pincement, une petite angoisse, un petit chose au fond du coeur. Même si je ne le vis pas trop mal (enfin pour l'instant ^^), c'est quand même la dizaine supérieure ! (Bordel !). Depuis plus de 6 mois, j'ai dans l'idée de faire une grande fête pour inviter nos familles et nos amis pour fêter tout ça comme il se doit, vu que Chéri va également avoir 30 ans. Comme nous n'allons pas nous marier, je me disais que c'était l'occasion de réunir tout le monde, de passer un bon moment et d'en profiter.
Mais depuis que j'ai trouvé la salle - ce qui n'a pas été une mince affaire pour rester dans notre budget (maigre) et pour accueillir tout le monde - je me sentais très enthousiaste et regonflée. Seulement, les parents de Chéri s'en sont mêlés...
Sous des prétextes fallacieux, ils nous sortent que ce n'est pas le bon moment, car ce genre de fête se prévoit longtemps à l'avance, que c'est mieux pour les gens qui sont loin, comme ça ils pourront plus facilement s'organiser, que c'est mieux de faire ça l'année prochaine (sic), que si les gens ne peuvent pas venir pour des raisons financières on se sentira coupable (hum, hum).
Je suis vraiment très très déçue et très très énervée. D'abord parce que mon homme ne s'est pas vraiment "battu" pour moi, pour nous car lui aussi a envie de faire cette fête. Nous ne pouvons pas imposer les choses car on aimerait qu'ils nous aident un peu car on est vraiment nombreux. Mais ce n'est quand même pas à eux de décider quand on doit fêter nos 30 ans, ce n'est qu'un anniversaire, ça ne demande pas non plus une organisation de ouf. C'est dans un mois et demi, ça laisse le temps de voir pour la bouffe et l'alcool et aux gens de gérer pour le voyage, surtout qu'on a exprès choisi une date pendant les vacances.

Je suis à tel point écoeurée que j'en deviens méchante. Ils ne pensent qu'à eux, ils ne se demandent pas si ça nous fait de la peine ou ce qu'on va faire du coup. Trente ans, c'est quand même une date importante, un événement que j'avais envie de partager avec nos proches. Je n'ai pas envie de devoir choisir entre eux car si jamais il n'y a que mes parents qui nous aident, le budget ne sera pas le même. Si je le fais seulement avec ma famille, ça sera dégueulasse pour mon copain qui n'aura pas sa famille. En même temps, le fêter deux fois, c'est dépenser deux fois plus de sous. Je n'avais pas envie de choisir entre amis et famille. Mon homme partage leur avis et il est aussi d'accord avec moi, ce qui ne fait pas avancer le schmilblick...
Je voulais faire partir les invitations lundi mais là tout est à l'arrêt. Je ne sais pas quoi faire, je n'ai pas envie de céder car mes 30 ans, c'est là, maintenant, cette année. Ils ne prennent pas en compte que deux familles sont impliquées et la plupart des gens sont déjà au courant et d'accords... Je ne comprends même pas que ça fasse un tel bordel, que ça soit si compliqué, ce n'est qu'un simple anniversaire. Je n'avais pas pensé qu'on avait besoin de leur permission pour réaliser cette soirée, si j'avais su j'aurais envoyé une lettre recommandé y a un an ! Eux, c'est facile de toute façon, n'organisent jamais rien, ne reçoivent personne. Quand on sait que son père (et sa mante-religieuse) ne nous a jamais invité chez lui en presque 10 ans... Ils sont en train de tout gâcher et je vais avoir vraiment du mal à leur pardonner. J'en ai même pleuré tellement ça me déçoit, j'y pense depuis des mois, tout l'été j'y ai pensé, j'étais hyper impatiente et excitée et là, je suis juste malheureuse.