Orgueil et préjugés

Eh oui, il a fallu attendre ma trentième année pour qu'enfin je me plonge dans le roman culte de Jane Auste, Orgueil et Préjugés. Cela faisait très longtemps que j'avais envie de le lire et c'est grâce au challenge Les filles de Mrs Bennet que je me suis décidée.
J'avoue toutefois que l'inquiétude était quand même présente, tant d'éloges, tant de compliments, allais-je moi aussi aimer Orgueil et Préjugés ? Alors fin du suspense... J'ai AD-O-RÉ.

Un bref rappel de l'histoire pour ceux qui ne sauraient pas encore ce qu'il en est ;-)

Mrs Bennet a cinq filles, Jane, Elizabeth, Mary, Catherine et Lydia, mais aucune d'elle n'est encore mariée. Alors dès qu'un jeune homme célibataire apparaît dans le voisinage, c'est un peu la course à la demande. Lorsque Mr Bingley s'installe non loin des Bennet, Mrs Bennet ne résiste pas et pousse ses filles, notamment ses aînés, à rencontrer ce nouveau voisin. Rapidement, Jane et Mr Bingley semblent attirés l'un vers l'autre, tandis qu'Elizabeth se trouve confrontée au vaniteux Mr Darcy. Mais voilà, même en Angleterre au 19ème siècle, tout n'est pas aussi facile que ça !

Dans Orgueils et Préjugés, l'auteur Jane Austen nous fait découvrir toute une galerie de personnages intéressants et qu'on les adore - Jane, Elizabeth, Mr Bennet, Bingley... - ou qu'on les déteste - Collins, Lydia, Miss Bingley - ils sont  vraiment bien travaillés, réels et font revivre tout une époque. On est transporté à Longbourn, Netherfield, Rosings et bien sûr Pemberley, on sent l'importance de faire un mariage réussi, de choisir un parti honorable aussi bien en terme de réputation que financier.
Je m'attendais à un style lourd, classique avec des longues phrases et des longs chapitres mais il n'en est rien ! L'écriture de Jane Austen est soignée, vive, moderne, les chapitres sont plutôt courts et s'enchaînent avec facilité. J'ai adoré la répartie et les réflexions des personnages, du plus obséquieux (Mr Collins avec sa Lady Catherine) au plus fougueux. J'ai trouvé ça vivant et drôle, émouvant mais jamais niais, et la romance n'est pas habituellement mon style préféré. J'ai aimé le regard de Jane Austen sur les moeurs de chacun, sur les contraintes, les conventions de l'époque, et bien sûr j'ai aimé qu'Elizabeth n'en fasse qu'à sa tête !
J'ai aimé détester Collins, les manigances des soeurs Bingley, la stupidité de Lydia. J'aimé les lettres des personnages et l'attitude de Mr Bennet, notamment avec sa femme.
Je crois qu'après cette lecture, je n'ai que deux regrets : que le personnage de Mary soit si peu développé et exploité (pourquoi avoir créer 5 filles, si ce n'est pour en faire vivre que 4...) et d'avoir attendu autant de temps pour lire ce roman !!

Lesfillesdemrsbennet