Au début de l'été, j'ai eu la chance de visiter le musée national du cinéma en Italie, à Turin. C'est un des plus beaux musées que j'ai eu l'occasion de visiter, à la fois par la qualité et la quantité des pièces présentées que par son architecture intérieure comme extérieure. Je vais d'ailleurs commencer par vous parler du bâtiment et de son histoire.

Mole7Le bâtiment qui abrite ce musée n'a pas du tout été conçu pour cette utilisation-là.
Situé via Montebello, au coeur du centre-ville de Turin, le Mole Antonelliana a été construit en 1863 par Alessandro Antonelli. Il devait à l'origine servir de synagogue à la communauté juive de la ville. Le coût de construction et les délais à rallonge pousse la communauté à suspendre les travaux et un toit est posé de façon temporaire. Le bâtiment est laissé en l'état de 1869 à 1877. La ville rachète le Mole et relance sa construction. Le Mole n'a cessé d'être agrandi par son architecte qui le fait passer de 113,57 mètres à 163,35 mètres (1888-1889). Lors de la mort d'Alessandro Antonelli, le bâtiment n'est pas encore terminé.
En 1904, après un violent orage, l'élément qui terminait le Mole est détruit. Il est remplacé par une gigantesque étoile de 4 mètres de diamètre, il atteint ainsi sa hauteur finale de 167,50 mètres.

Le Mole Antenelliana a connu plusieurs modifications après cela : en 1930, la structure est renforcée via un système de poteau-poutre en béton armé qui modifie complètement l'aménagement intérieur le dénaturant profondément, en 1953, un nouvel orage doublé d'une tornade détruisent 47 mètres de la flèche du Mole, elle ne sera reconstruite qu'en 1961.

Après l'abandon par la communauté hébraïque du bâtiment, le Mole est occupé par le musée du Risorgimento - qui traite de l'unification politique du pays accomplie au XIXe siècle depuis les révolutions de la fin du XVIIIe siècle - et rend hommage au roi Victor-Emmanuel II (1878). De 1938 (date du transfert du musée du Risorgimento dans des nouveaux locaux) aux années 1990, le bâtiment est peu utilisé, à part comme "balcon sur la ville" grâce à un ascenseur qui permet de contempler Turin à 70 mètres du sol.

Vue du Mole depuis la basilique Superga

La rénovation intérieure du Mole est spectaculaire et l'on doit ce travail à l'architecte François Confino. Il remplace l'ascenseur pour un modèle qui permet l'ascension en 59 secondes (!), allège la structure et organise un musée de façon verticale sur cinq niveaux !
Le musée national du cinéma s'installe en 2000 dans le Mole.
Nous ne sommes pas montés avec l'ascenseur car il y avait plus de 2h d'attente, malgré le mauvais temps et la vue réduite, alors que pour le musée il y avait aucune file d'attente.

Vue de Turin depuis la basilique SupergaMole3

A suivre pour découvrir l'intérieur....