La femme de Wahhch Debch a été violée puis assassinée, bouleversé, impuissant Wahhch en vient à penser qu'il pourrait être l'assassin. Pour confirmer ou infirmer cette folle hypothèse, il se lance à corps perdus dans une quête désespérée sur les traces sanglantes d'un indien mohawk, principal suspect.

Anima Mouawad BabelAnima est un roman choc, mais aussi un roman inhabituel par sa narration. Chaque chapitre est le point de vue d'un animal sauvage ou domestique, ils vont nous raconter l'enquête de Wahhch (qui au passage à un nom imprononçable). Très habillement construit et écrit, Anima est un roman totem surprenant et original. Cette façon d'utiliser de multiples points de vue rend le récit toujours rythmé. Beaucoup de moments impliquant des animaux sont forts, poignants, on se sent proche d'eux comme jamais. Certains vont aider Wahhch, d'autres passer à côté de lui, certains lui seront opposés. C'est également un roman violent, dur, pleine de cruauté et assez triste. Cette quête à la recherche du criminel va pousser Wahhch à se pencher sur son passé, sur ses origines, sa naissance et son enfance tragique au Liban au moment du massacre de Sabra et Chatila. On retrouve les plaies vives déjà présentes dans Incendies, je n'ai pas lu la pièce de théâtre mais j'ai vu le film adapté par Denis Villeneuve.
Anima n'est pas vraiment une lecture plaisir malgré la plume ciselée et poétique de Wajdi Mouawad, certes les mots sont beaux mais l'ensemble très noir. Une quête du Canada aux États-Unis, des rencontres dangereuses et d'autres amicales, une fuite en avant pour le héros à travers un monde de violence et de sang.

thrillerpolar-pativore2