Quand j'ai gagné Te laisser partir dans une Masse Critique privilège de Babelio, j'étais contente, et maintenant que je l'ai terminé, je peux même dire que je suis hyper contente ! Te laisser partir est mon premier coup de coeur de 2016 !!
En apparence, ce livre avait tous les ingrédients pour me plaire, mais c'est tout simplement encore mieux que ça.

Te Laisser partirBristol. Il pleut, la visibilité est mauvaise, la voiture fonce, trop vite, beaucoup trop vite, et percute le petit Jacob qui traversait la route en courant. Marche en arrière, dans la nuit qui tombe, la voiture s'enfuit. Ray et Kate sont les deux inspecteurs chargés de l'enquête mais les indices sont faibles.

Très difficile de parler de ce roman sans trop dévoiler l'intrigue...
Le récit alterne les chapitres, à la troisième personne, sur l'enquête menée par Ray et Kate, et ceux racontés à la première personne par Jenna, qui tente de se reconstruire après l'accident, dans un petit village du bord de mer. L'histoire s'installe, on apprend à s'attacher à Ray, qui s'empêche de franchir la ligne de l'infidélité et s'empêtre dans ses problèmes familiaux, à Kate, jeune femme ambitieuse et prête à faire ses preuves, et à Jenna, en pleine reconstruction, qui tente d'oublier le passé, ainsi qu'à tous les habitants de Swansea, petit village du Pays de Galle (Patrick, Bethan, Iestyn...).
L'écriture fluide, simple mais travaillée de Clare Makintosh fait qu'on est très facilement plongé dans le roman et on s'installe très vite dans un rythme de croisière, plaisant, sans se douter de ce qui va nous arriver...
En plein milieu du livre, l'auteur nous offre un twist que je me suis pris, violemment, dans la tête ^^
Sonnée, couchée, touchée, K.O.
Et là, dans la deuxième partie, c'est une autre histoire que nous propose Clare Makintosch. Très bien amenée, crédible, on se laisse prendre totalement par les ressorts de ce thriller psychologique et on finit complètement scotchée, car les rebondissements sont nombreux.
Le personnage de Ian, brièvement évoqué dans la première partie, se révèle être monstrueux et détestable, et les chapitres qui le concernent, racontés en utilisant le Tu, sont glaçants et mettent vraiment mal à l'aise.
La fin est pleine d'intensité et conclue brillamment le roman. Te laisser partir a tous les ingrédients pour être un vrai succès et je le lui souhaite car il a tout ce qu'on demande à un bon thriller : du suspense, des personnages attachants, une belle écriture et une intrigue qu'on ne peut soupçonner.
thrillerpolar-pativore2