Ouf ! est la première chose que j'ai envie de dire après plus de deux semaines de lecture fort laborieuse... Autant j'avais adoré Orgueil et Préjugés, autant j'ai failli arrêter la lecture d'Emma plus d'une fois...

EmmaEmma Woodhouse, belle jeune femme, riche et intelligente, en somme parfaite, vit seule avec son père à Highbury, dans le Surrey. Tout va bien pour elle et son père, et après le mariage de sa gouvernante, Miss Taylor, avec Mr Weston, Emma se prend de passion pour les mariages et se décide à jouer les entremetteuses, notamment avec Harriett, sa nouvelle protégée.
Comme vous l'aurez compris, j'ai vraiment eu beaucoup beaucoup de mal avec cette lecture... Malheureusement, il n'y a pas grand chose que j'ai apprécié.
D'emblée, j'ai détesté Emma, hautaine, orgueilleuse, manipulatrice et qui manque à un point de clairvoyance que ça en est presque drôle. Je pense que c'est l'effet recherché, cette ironie et cette critique d'une certaine classe de la population anglaise à l'époque, mais ça n'a pas suffi pour éveiller un intérêt chez moi. Elle est tellement différente, tellement éloignée, presque le contraire d'Elizabeth Bennet ! Les personnages secondaires sont aussi peu engageants : Mr Woodhouse, un vieillard hypocondriaque qui ne sait faire que geindre, qui a peur d'attraper un rhume et que tout le monde attrape un rhume, Harriet, qui est le nouveau joujou d'Emma, sans personnalité aucune, elle n'a que très peu de présence, les autres personnages sont pour la plupart inintéressants, Miss Bates est bien sûr assez sotte mais marrante. Il n'y a que Mrs Weston que j'ai un peu appréciée. Aller jusqu'au bout de ce roman a donc été difficile, d'autant plus qu'il ne se passe rien ou presque...
On palabre, on se promène, on fait des plans sur la comète, on critique les uns et les autres, on se congratule, on divague, on suppute, on a peur d'attraper une maladie, on danse un peu et ça recommence. Les états d'âme d'Emma s'étale le long des pages. J'ai mis plus de deux jours pour lire les 50 dernières.
Mon avis est bien différent de ce que j'ai pu lire sur internet. J'ai tellement préféré Orgueil et Préjugés que j'ai trouvé enjoué, moderne, intéressant, avec une multitude de personnages travaillés. Et son héroïne au combien charismatique ! Ici, Emma est une jeune prétentieuse, agaçante, qui se mêle de tout, sans s'apercevoir une minute qu'elle fait totalement fausse route, qui ne se soucie absolument pas des sentiments de sa soi-disant amie Harriett, elle manque constamment de discernement.
Seul point positif que je reconnais à ce roman est la qualité d'écriture de Jane Austen et sa parfaite description de cette petite ville de Province de son microcosme.
challenge Lesfillesdemrsbennet