En ce début de semaine, j'ai terminé ma 4ème séance de thérapie avec une psychologue spécialisée en EMDR. Dans cet article, je vais revenir sur les deuxième et troisième séances.
Pour la seconde séance, je devais créer des ressources, ce sont des éléments qui vont nous permettre d'ancrer la thérapie. J'ai donc fait une liste des 10 pires et 10 meilleurs souvenirs. Ce n'était pas spécialement facile car pour les dix pires, ça va, c'est le genre d'événements qu'on oublie pas et qui sont vraiment bien identifiés. Par contre, pour les dix meilleurs, ça m'a semblé plus difficiles car j'ai pleins de bons souvenirs mais je trouvais que c'était plus ardu de définir LES meilleurs du lot. Ces événements vont nous aider dans la thérapie pour extraire des points de concordance ou de stabilité.
On a continué avec les mouvements oculaires en me remémorant l'évenement traumatique pour identifier le niveau de perturbation et ce qui empêche que ce niveau soit à zéro. A combien je l'évalue, qu'est-ce qui bloque, et surtout qu'est-ce qui pourrait faire que le niveau baisse ?

EMDR_DxO_web2La troisième séance s'est déroulée en commençant par l'interprétation de mes rêves. Je les note depuis longtemps et c'est quelque chose qui m'intéresse. Jusqu'à maintenant, j'avais compris que les sens pouvaient être différents mais je n'avais jamais pensé que les mots pouvaient eux aussi être interprétés (par exemple, des lieux du rêve ou d'objets comme le mot Cognac - j'ai rêvé d'une énorme bouteille de Cognac...). Ensuite, la thérapeute m'a fait déterminer les aspects qui me manquent pour surmonter ce problème de conduite : de la confiance, du recul et du calme. Il a fallu déterminer trois moments dans ma vie où j'ai ressenti chacun de ses aspects, m'en rappeler, les matérialiser dans mon esprit et définir l'endroit du corps où cela se manifeste. Les mouvements oculaires ont cette fois été effectués en pensant à ces moments, à ces situations pour bien m'en imprégner et réussir à évoquer et ressentir ses sensations et les lier à la conduite. Et ensuite, les mouvements ont été reproduits en pensant à l'événement traumatique et à amener ces sensations à ce moment-là, il s'agit véritablement de visualiser la situation difficile avec les trois ressources positives.

A l'issue de cette troisième séance, je me sentais en confiance. J'ai plusieurs problèmes avec la conduite : la pression mise par les autres conducteurs, la peur de faire une erreur qui pourrait entraîner un accident ou un accrochage (en sachant que ce point est loin d'être le plus important) et bien sûr, le problème du démarrage en côte et de ne pas réussir à y arriver en étant seule au volant.
Je suis sortie de la séance plus détendue à l'idée de conduire, j'ai conduit avec mon copain pour rentrer et j'ai vu tout de suite que je me préoccupais beaucoup moins des autres conducteurs. Ce recul fait que je suis plus posée, que je me précipite moins pour démarrer et que le risque de caler - et donc de ne pas réussir à démarrer en côte - diminue. Je fais moins attention aux autres conducteurs pour me concentrer sur moi et ma conduite.
Cependant, j'étais assez déçue car j'aurais voulu plus conduire entre ma 3ème et 4ème séance mais je n'étais pas au mieux de ma forme ces deux dernières semaines... Plusieurs petits problèmes internes et un important problème familial sont venus perturber mon esprit. Un cousin dont nous sommes très proches est malade, on lui a diagnostiqué un cancer, il a été très vite opéré et la tumeur enlevée. Mais voilà, ça nous a mis un coup sur la tête, il a trois enfants, une femme, il a à peine 40 ans. Toute la famille a été bouleversée par cette nouvelle, tout le monde se mobilise pour les aider avec les enfants, il vient de commencer une chimiothérapie assez forte. Ca m'a beaucoup touché et fait cogiter. Les médecins annoncent un taux de guérison pour les cancers de ce type de 98 %, j'espère qu'il fera vraiment partie des guérisons.
Du coup, j'étais vraiment loin d'être bien et j'avais d'autres choses à l'esprit  que la conduite et tout ça...
La séance 4 a été consacrée à un autre problème que la conduite, qui est finalement peut-être liée. Et je dois faire encore une séance d'ici 2 semaines...