J'ai un peu tardé pour vous présenter la dernière partie de la visite du Musée du Cinéma de Turin mais la voici ! ;-)
Nous montons ensuite d'un étage pour arriver dans la salle principale et là, mon dieu quelle impression !

La salle dite du tempio della Mole, s'ouvre sur un immense atrium où des fauteuils allongés rouges sont installés et permettent aux visiteurs de faire une pause et de profiter des films diffusés sur deux écrans géants situés au coin du bâtiment. Une imposante sculpture du film Cabiria, un des premiers péplums de l'histoire du cinéma, tourné en 1914, est installée dans la salle.

Cabiria

Tout autour de l'atrium, un immense couloir s'ouvre sur des niches dédiées aux divers genres de film : dessins animés, westerns, fantastique, comédie musicale, etc. Chaque niche s'ouvre sur l'atrium par le biais d'une porte originale : un frigo, l'entrée d'un bar, l'antre d'un monstre... Chaque pièce est la visite d'un univers cinématographiques que nous avons rencontré au moins une fois ! Plutôt tourné vers le fun, ces pièces se visitent très vite et permettent de circuler tout autour de l'atrium.
A l'intérieur, des éléments de décors, des photos de films, d'acteurs et d'actrices, des déguisements, des masques, des sculptures, des maquettes, des costumes, des affiches, tout un univers foisonnant. Qui aime le cinéma s'amusera à rechercher le film ou l'acteur, noter des films pas encore vu.

Salle 1 Salle 2

Dans les étages, une partie plus technique qui raconte le déroulement d'un film, de l'écriture du scénario à la distribution en salles, en passant par le casting, la création des décors et des costumes, la réalisation, le montage, la musique, bref tout y est, le tout dans des pièces travaillées et agréable à visiter. Toute la grandeur de ce musée apparaît dans ces salles avec des précieuses archives : des affaires ayant été portées par Marylin Monroe, la cape de Superman, les scénarios et les documents de tournage du Parrain II ou de Psychose, des story-boards, le costume de Robocop, les masques de Star Wars, des caméras.... En tout, le musée regroupait, en 2006, 20 000 appareils, peintures et gravures, en plus de 80 000 documents photographiques, 12 000 films, 26 000 volumes et 300 000 affiches venus du monde entier, des chiffres qui donnent le tournis...
Tout autour et au-dessus de l'atrium, sur une grande passerelle ouverte sur l'interieur du bâtiment, des expositions temporaires sont installées. Quand nous y étions, elle était consacrée au néoréalisme italien - période de 43 à 55, qui s'oppose à l'insouciance et à la légèreté, avec des réalisateurs emblématiques comme Vittorio De Sica, Luchino Visconti, Roberto Rossellini et des films comme Allemagne année zéro ou Rome ville ouverte ; et qui n'est pas la période que je ne connais le mieux, mais qui justement m'a donné envie de découvrir ce cinéma.


Je vous laisse avec quelques photos de cet intérieur extraordinaire et qui vous fera réellement entrer à l'intérieur des films et du monde du cinéma.

Atrium vu d'en haut Passerelle

 Passerelle 1 Passerelle 2

Planche Film Planche Psycho

Bureau Producteur Bureau Scénariste

Affaires et photos de Marylin Monroe Expo Temporaire

J'espère que malgré la qualité moyenne des photos - principalement due à la pénombre - vous aurez quand même envie d'aller visiter ce musée !
Note pratique : nous y avons été un jour de juin alors que le temps était plutôt mauvais dehors et pourtant, nous n'avons pas eu l'impression que le musée était bondé, on a pu admirer chaque salle en prenant notre temps et je n'ai pas trop galéré pour avoir des photos sans inconnu dessus, ce qui signifie que même s'il y a du monde, ça ne se voit pas vraiment. Après c'était quand même hors vacances scolaires (je pense).