Cantero_Axton_HouseJ'adore les histoires de maison mystérieuse, envoûtée, hantée, des maisons labyrinthiques pleines de secrets. Sur le blog de Belette, il y a quelques temps, j'étais tombée sur une chronique de ce livre qui m'avait intriguée, me rappellant un peu ma lecture de La maison des feuilles.
Ce n'est que cette année que j'ai eu l'occasion de lire Le monde caché d'Axton House, et j'ai vraiment adoré.

A. vient tout juste d'hériter du domaine d'Axton House en Virginie. C'est une surprise car il ne connaissait absolument pas le précédent propriétaire, Ambrose Wells. Celui-ci s'est défenestré le jour de son cinquantième anniversaire, exactement comme son père, trente ans auparavant. Quel mystère se cache derrière cette série de suicides ? Pourquoi le majordome Strückner s'est-il enfui juste après ? Axton House est-elle hantée comme l'indique les rumeurs ?
A. et sa jeune compagne Niamh vont se retrouver confrontés aux nombreux secrets d'Axton House. 

J'ai dévoré Axton House en quelques jours ! D'abord parce que l'histoire m'a beaucoup plu et parce que le roman est d'une telle fluidité que j'ai enchaîné les pages sans m'en rendre compte. Je fermais le livre en m'apercevant soudain que j'avais lu presque 100 pages, sans avoir vu le temps passer.
Je ne sais même pas par où commencer pour vous parler de ce livre atypique !
Edgar Cantero nous offre un livre vraiment original sur plusieurs points, tout d'abord les personnages. On découvre un couple hors du commun, composé de A., la vingtaine dont nous ne saurons rien de plus que l'initiale, et Niamh, ado de 16 ans, muette mais pas sourde, au look punk - coupe en crête et piercing - ainsi qu'une mystérieuse tante dont nous ne saurons pas grand chose non plus. Loin de frustrer le lecteur, ces personnages sont la clé d'Axton House, j'ai tout simplement adoré A. et finalement, encore plus Niamh !
L'intrigue est bien développée, parfaitement construite, avec des énigmes que j'ai essayé de résoudre car l'auteur ne donne pas les réponses de suite et laisse gamberger héros et lecteurs. C'est plein de mystères, d'apparitions, d'une société qui se réunit tous les ans le jour du solstice d'hiver, de noms de code et de quêtes surprenantes. L'auteur fait également référence à pas mal d'oeuvres connues et sympa comme X-Files ou Shining.
Enfin la forme du roman est travaillée, à l'instar de La maison des feuilles. On découvre le récit de A. sous forme de journal, puis les lettres qu'il écrit à sa tante mais dont nous n'avons pas les réponses, d'extraits du carnet de Niamh qu'elle utilise pour dialoguer avec A., un journal des rêves, des descriptions de caméras de surveillance, des retranscriptions d'enregistrements audio, et d'extraits de livres, d'affiches et de documents divers. Ce n'est vraiment pas complexe à lire car Edgar Cantero a une telle facilité dans l'écriture que tout se lit de façon très limpide. 
J'espérais aimer cette lecture et ce fût vraiment, vraiment le cas ! Mon seul regret, c'est que, pour l'instant, Edgar Cantero n'a pas écrit d'autres livres.

Pour ceux qui comme moi aiment les histoires de maison un peu bizarres, je ne peux que vous conseiller Au-delà des murs, super série française avec une atmosphère assez angoissante et récemment passée sur Arte.

Logo Polars2