Cette fois-ci, je vous propose un avis groupé spécial tordu de première ! Avec La femme du monstre et Bikini, vous en aurez pour votre argent question tueur en série.

Bikini de James Patterson

Bikini

Kim McDaniels est une belle jeune femme à qui tout réussi. Alors qu'elle est à Hawai pour un shooting maillot de bain, elle est enlevée. Ses parents se précipitent sur l'île à la recherche de leur fille, comme le journaliste et ancien flic, Ben Hawkins, qui sent dans cette histoire, l'opportunité d'un sujet pour un livre. Mais pour Ben l'horreur commence à Hawai... et le jeu lancé par le kidnappeur de Kim va poursuivre Ben jusqu'à son domicile à Los Angeles.

Du bon thriller de tueur en série à l'américaine ! Si le récit démarre très fort et l'on suit totalement ébahie le culot du tueur, croulant sous un monceau d'atrocités (en 150 pages, il y a déjà au moins 5 cadavres !), cela se calme un peu par la suite et j'ai trouvé le roman moins convaincant dans sa deuxième moitié. Je n'ai pas trouvé que l'écriture était géniale mais ça se lit très facilement. Je n'ai pas trop aimé le personnage principal mais Henri, le tueur... est absolument flippant !

La femme du monstre de Jacques Expert

La femme du monstre

Quand elle a connu le monstre, elle était jeune, à peine plus de 20 ans. Il était charismatique, beau et elle n'en revenait pas qu'il s'intéresse à elle. Seize ans plus tard, quand la police est venue arrêter le monstre, elle s'est brusquement retrouvée au coeur de la tempête, elle, si ordinaire, si discrète. Pendant toutes ses années de mariage, elle a vécu sobrement, mère dévouée, épouse parfaite, femme sans histoire, surtout rien qui dépasse...

Quel roman brutal ! qui se dévore entre fascination et répulsion... Jacques Expert nous raconte cette histoire du point de vue de la femme du monstre, alternant les récits de leur vie passée, jusqu'à l'arrestation et après celle-ci, et le déroulement du procès. Et quelle histoire ! quelle femme ! Quel(s) monstre(s) ! Cette "héroïne" si lisse, si fade, qui adore Claire Chazal et son style impeccable, qui se place en victime, et pourtant... Jacques Expert nous relate la vie de ce couple étrange, cette vie jalonnée de viols, d'agressions, de cris, et pourtant toujours maintenir une apparence parfaite, cette femme dont le mari disparaît des nuits d'affilée, l'humilie au lit et ailleurs, cette femme qui compte tout et donne le prix de chaque chose. Cette femme si étrange, si froide. Jacques Expert dresse un portrait de femme de monstre, qui rappelle sans aucun doute possible les épouses de criminels connus, une femme qui se pose en victime mais pour laquelle le lecteur n'arrive pas à ressentir de compassion ou d'empathie. Le récit de Jacques Expert est brutal, parfois cru, sans concession, son expérience des prétoires apparaît lors des passages relatant le procès de Simon Darget, sans alourdir du tout le côté thriller.
La femme du monstre est fascinant, et pourtant un peu écoeurant par l'attitude si désinvolte et manipulatrice de la femme de Simon Darget, mais un thriller captivant qui tient toutes ses promesses.

Deux romans très différents dans leur style mais qui mettent au centre de leur récit, deux tueurs, deux monstres sans pitié, pervers et manipulateurs. Par leur côté cru, ils peuvent rebuter certains lecteurs. J'ai préféré La femme du monstre, bien plus perturbant et réaliste que Bikini. Quoiqu'il en soit, ne lisez peut-être pas les deux à la suite ^^

Logo Polars2