Merci aux éditions du Cherche Midi et à Babelio grâce à qui j'ai pu gagner ce livre !

Une mère

Barcelone, 31 décembre, Amalia est impatiente, ce soir, elle réunit enfin toute sa famille autour d'elle ! Son fils, Fernando, ses deux filles Silvia et Emma, Olga, la compagne d'Emma et Eduardo, son frère qui vient de Lisbonne. Six personnes mais sept couverts autour de la table, la chaise des absents remplira son office. Le temps d'une soirée, la famille se retrouve et tout le monde a beaucoup à dire ou beaucoup à cacher.... Le repas ne se déroulera pas aussi calmement que prévu.

Soyons clair, la couverture hautement colorée et la référence à Almodóvar m'ont tout de suite intéressée. Et puis les histoires de famille, j'aime ça ! je suis vraiment contente d'avoir remporté Une mère car j'ai vraiment adoré cette lecture.
On est à Barcelone, et tout la famille doit se retrouver autour d'Amalia, la Mère. Célibataire depuis peu, haute en couleurs car fantasque, enfantine, gentille mais un peu à côté de ses pompes, par moments, elle a parfois des réactions qui suscitent colère, inquiétude et amusement chez ses trois enfants. C'est Fer qui raconte cette histoire par le biais d'un récit à la première personne, permettant une immersion complète dans cette famille chaleureuse. Et ce repas de la Saint-Sylvestre sera l'occasion de révélations mais aussi de revenir sur le passé et sur les différentes étapes qui ont jalonné la vie de cette famille.
C'est à la fois tendre et drôle, moderne, j'ai vraiment apprécié tous les personnages, même si j'ai eu plus de mal avec certains au départ, ils se révèlent tous très attachants, Amalia en tête !
Amalia, elle est à la fois insupportable quand elle agit comme une gamine, mais tellement pleine de bonté qu'on ne peut pas lui en vouloir, Amalia, personnage central, solaire. Ils ont tous une forte aura, et même celles qui ne sont plus là, notamment Ester, la grand-mère, la mère d'Amalia, figure très importante pour Fer, le narrateur. J'ai adoré cette lecture car elle m'a fait du bien, elle m'a fait sourire mais aussi, je dois bien le dire, pleurer (un peu).
On comprend que les personnages autour de cette table ont chacun des secrets, des poids, des blessures mais la force de la famille leur permet de dépasser tout ça.
L'écriture d'Alejandro Palomas est vraiment agréable, fluide, poétique mais aussi drôle et émouvante, tellement juste qu'on a l'impression de faire nous aussi partie de cette famille, et même plus on VOUDRAIT en faire partie ;-)