Aujourd'hui, je vous propose un avis groupé sur deux thrillers que j'ai adoré, pourtant radicalement différents dans leurs genres puisqu'il s'agit de Sharko de Franck Thilliez, thriller contemporain et suite de la saga Sharko/Henebelle, et de Messe Noire d'Olivier Barde-Cabuçon, thriller historique et tome 2 de la saga du commissaire aux morts étranges.

Sharko de Franck Thilliez

Sharko

Franck Sharko et Lucie Henebelle ont pris l'habitude de traquer les pires monstres qui existent, une traque sans pitié, seulement cette fois-ci ce sont eux qui se retrouvent traqués et pris en chasse...
En dehors de tout cadre légal, dans une cave d'une maison isolée en banlieue parisienne, Lucie a tué un homme. Pour la protéger, Sharko est entré en action et a maquillé le crime, de sorte que celui-ci se retrouve confié à la brigade du 36 quai des orfèvres, LEUR brigade. Quoi de plus facile que d'orienter l'enquête de l'intérieur ? c'est ce que Sharko prévoit de faire pour faire glisser les soupçons loin, très loin de Lucie. Seulement les membres du 36 sont de fins limiers... en plus de l'horreur d'avoir commis et transformé ce meurtre, Lucie et Sharko sentent toute la tension que l'enquête fait peser sur eux, et avec elle le risque de tout perdre, leur vie de famille, leur amour, leurs enfants, leur raison...

Ah mes amis quel thriller !! je connais bien Franck Thilliez et c'est un auteur que j'adore, jamais il ne m'a déçu, jamais je n'ai trouvé ses livres ni trop faciles, ni bâclés, ni délirants. Et je ne pensais pas qu'il pourrait faire quelque chose d'encore mieux et pourtant ! Avec Sharko, il m'a violenté dans tous les sens, j'avais le souffle coupé de voir dans quelle situation s'était mis Sharko et Lucie, de sentir la tension, la hargne avec laquelle Nicolas essaye de découvrir la vérité, le risque incroyable qu'ils ont pris. Et puis cette enquête qui dévie peu à peu vers quelque chose de plus sombre, de plus fou, de plus angoissant... cette enquête sur un mort qui n'avait rien d'innocent.
Franck Thilliez amène encore une fois son intrigue du côté scientifique et après les greffes et les virus, il nous propose un thriller tourné vers le sang... tableaux peints avec du sang, sangsues, tatouages étranges, transfusions sanguines clandestines, groupe sanguin rare... si on devait donner une couleur à ce thriller, ce serait rouge sans hésiter !
On se sent happé par le suspense, stupéfié par l'intrigue fine, fouillée, par l'écriture parfaite de Thilliez, par ces personnages si intenses, si complets, si forts et pourtant si fragiles. J'ai été à la fois choquée et passionnée par ce que Sharko est prêt à faire pour sauver celle qu'il aime et sa famille. C'est sans conteste un coup de coeur et si j'ai un regret, c'est celui de l'avoir lu beaucoup trop vite !! Je me demande même si ce n'est pas mon préféré de la saga Sharko/Henebelle.

Messe noire d'Olivier Barde-Cabuçon

Messe Noire

Décembre 1759. Au coeur de la nuit glaciale, on retrouve sur une tombe, le corps sans vie et dénudé d'une jeune fille. A proximité, une hostie noire, un crucifix et quelques empreintes. Sartine, le lieutenant général de la police, craint par dessus tout le retour des messes noires. Pour découvrir la vérité sur cette mort mais surtout pour empêcher le retour de ce culte obscur, il charge Volnay, le commissaire aux morts étranges, de l'affaire. Volnay et son compagnon, le moine hérétique, vont plonger une nouvelle fois dans une affaire hors du commun, où des forces obscures tentent de recouvrir le monde.

En le lisant je me demandais pourquoi j'avais entendu autant de temps pour lire ce second volume ! En effet, j'avais vraiment adoré Casanova et la femme sans-visage et j'ai également adoré Messe noire !
Olivier Barde-Cabuçon nous propose un nouveau thriller historique dans le Paris du 18ème siècle, un Paris crasseux et pauvre d'un côté et un Paris fastueux et riche de l'autre, un monde ambivalent qu'il arrive parfaitement bien à recréer. Dans cette intrigue, l'auteur nous attire vers le diable, le satanisme, apportant une couche inquiétante à l'ambiance générale.
Une ambiance générale pourtant rehaussée par le compagnon du commissaire, le moine hérétique, jamais à court de bons mots, et grâce à l'apparition de deux nouveaux personnages féminins : Hélène et l'Ecureuil. La première est envoyée par Sartine pour "surveiller" le duo d'enquêteurs, un peu sorcière, très instruite, libre et débrouillarde, si le moine tombe rapidement sous son charme, Volnay reste sur ses gardes... la seconde est une jeune prostituée auprès de qui Volnay va trouver du réconfort et qui va apporter son concours à l'enquête.
Un quatuor fort qu'il est vraiment très agréable de suivre, un Paris à la fois dangereux et attirant et une intrigue sombre et déroutante, tous les ingrédients sont là pour faire de Messe noire, un excellent thriller historique !

Logo Polars2