Pour ce mois-ci, je vais vous parler d'un film que j'ai vu hier soir, Wild de Jean-Marc Vallée.
Je voulais vraiment le voir au ciné lors de sa sortie mais ça ne s'est pas fait. Nous en avons parlé avec Audrey qui lit le livre pour le challenge des Douze Thèmes et hier, totalement par hasard, j'ai découvert qu'il était dispo sur Netflix !

Wild Aff

Cheryl Strayed est une jeune femme en perdition. Très affectée par la mort de sa mère alors qu'elle n'a que 23 ans, elle commence une vie d'errance faite de drogues et de rencontres brèves avec des hommes. Après son divorce, sentant que les choses ne peuvent plus continuer ainsi, Cheryl décide d'entreprendre une grande randonnée afin de se trouver et de faire le deuil de sa mère. Elle se lance dans le Pacific Crest Trail, une rando qui remonte de la frontière du Mexique jusqu'à celle du Canada et qu'elle va parcourir sur 1 700 km (le trail fait au total 4 200 km).

A la fois émouvant, dramatique et drôle, Wild m'a totalement emporté à travers ces magnifiques espaces naturels qu'offre notre planète... J'ai aimé le courage de cette héroïne "réelle" car Wild est une histoire vraie, j'ai vraiment beaucoup aimé ce personnage, pour sa lucidité, ses réflexions touchantes ou pleines d'humour lors de son périple. J'apprécie de plus en plus les rôles que choisit Reese Witherspoon et sa prestation dans Wild était parfaite, juste et intense. Elle est terriblement touchante et forte.

Wild

La réalisation de Jean-Marc Vallée offre toute la place aux grands espaces, à la nature, montrant l'immensité de ces décors naturels, tout en étant au plus près de son actrice principale.
Wild alterne les flash-back, cette option de réalisation, jugée parfois comme classique, est parfaite dans ce type de film, nous faisant découvrir la vie de Cheryl et surtout les raisons qui l'ont poussé à en être là, aujourd'hui, à se lancer dans ce voyage initiatique. Car Wild est avant tout un voyage intérieur, une renaissance, une découverte, une quête pour donner un sens à une existence qui n'en avait plus beaucoup.
J'ai aimé la beauté des paysages, la beauté du message, l'héroïne et son interprète, les personnages qu'elle rencontre sur son chemin, les seconds rôles joués par Laura Dern et Thomas Sadoski, cette quête, ce besoin de tourner la page.
Je suis sensible aux films qui donnent la part belle aux espaces naturels, j'avais adoré Into the wild et Les chemins de la liberté, Wild ne déroge pas à la règle et envoûte aussi bien par l'immensité des espaces filmés que par le besoin d'aller mieux de son héroïne.
Vous remarquerez que j'ai à nouveau choisi un film qu'on pourrait qualifier de biopic, c'est un hasard car pour ce mois-ci, j'ai hésité avec In the fade de Fatih Akin avec Diane Kruger. Mais je me rends compte que le troisième film, dont je vais sûrement parler le mois prochain, sera aussi une histoire vraie...!

Wild2

 Si ta volonté te lâche, dépasse ta volonté, Emily Dickinson et Cheryl Strayed