- Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.
- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ?

quand-sort-la-recluse

Le nouveau Fred Vargas  est un polar savoureux que j'ai dévoré en quelques jours à peine !!
Fred Vargas est incroyablement douée, son écriture sans pareille, c'est la seule auteure qui arrive à m'attirer sur des chemins que partout ailleurs, je trouverais ennuyeux mais qui ici chaque fois me ravisent ! Dans ce nouvel opus, on retrouve notre brigade favorite et son commissaire atypique, Jean-Baptiste Adamsberg, partir sur les traces de l'araignée recluse qui aurait tuée plusieurs personnes. Un comble pour Danglard qui va aller jusqu'à affronter Adamsberg au point de créer de vives tensions dans cette brigade...
Fred Vargas a pris un énorme risque en créant des dissensions dans ma brigade préférée, mais malgré cette opposition et ce risque d'une rupture, on reste happé par cette histoire d'araignée. Est-ce qu'Adamsberg a définitivement vrillé ? ou est-ce au contraire Danglard qui s'égare complètement ?
Comme à son habitude, Fred Vargas en profite pour nous parler d'Histoire et cette fois-ci nous entraîne vers les recluses du Moyen-Âge... Une intrigue très intéressante, riche, complète, savamment dosée et parfaitement écrite. J'ai également beaucoup aimé l'intrigue à l'intérieur même du commissariat et qui concerne un des membres de la brigade.
J'ai aimé les personnages, l'intrigue, les relations entre les membres de l'équipe, le merle et ses petits, l'ombre des recluses, araignées ou femmes, j'ai aimé les dialogues, les réflexions des personnages, j'ai aimé Adamsberg.
En un mot, j'ai adoré Quand sort la recluse ! Adoré à tel point qu'en en parlant, ici, aujourd'hui, j'ai très envie de le relire. En fait pour être honnête, j'ai envie de relire toute la série des Adamsberg ! (dont d'ailleurs, il me manque quelques titres...)

Logo Dames en noir

 

 

 

Logo challenge T&P 2017