Novembre

Bon Novembre a été plutôt chaotique et cela sur plusieurs plans...
D'abord, à moins de vivre dans une grotte, les événements qui secouent actuellement la France. Au départ, je trouvais ce mouvement ridicule, maintenant, j'avoue qu'il commence à me faire peur... chaque fois que j’ouvre Internet ou que j’allume la télé, je tombe sur des infos désastreuses. Je ne vais pas plus m'étendre que ça (je pense écrire un nouvel article sur le sujet dans la semaine) mais la situation est confuse, le pays s'enfonce dans cette crise médiocre et renvoie une image déplorable.
Côté perso, tout n'a pas été de tout repos non plus. Nous avons traversé quelques épisodes houleux mais tout semble rentré dans l'ordre. Mon père a commencé sa radiothérapie qui se passe bien pour l'instant. Il est normal, enfin comme d'habitude, actif, sans changement dû au traitement. Je croise les doigts pour que ça continue comme ça. Et malheureusement, des problèmes persistent au sein de l'organisation du Greta rendant mon travail parfois compliqué et délicat mais désormais, je vais prendre les choses différemment !
Côté blog, j’ai repris un rythme un peu plus soutenu (même si on est loin de mon rythme de début de blogueuse) et j’espère bien continuer comme cela. J’en profite pour saluer et remercier mes nouveaux lecteurs, j’espère que vous aurez envie de repasser sur mon blog une fois le concours terminé ;-)

Ce mois-ci, je suis allée deux fois au ciné, j’ai ainsi pu voir Le grand bain de Gilles Lellouche qui est assurément mon coup de cœur du mois !! j’aimerais vous en parler dans un prochain article et vous encourage à aller le voir si ce n’est pas encore fait. C’est drôle, c’est très fin et particulièrement bien joué, il y a de la profondeur, c’est une comédie sociale brillante et intelligente.
Autre coup de cœur, dans un tout autre style, L’astragale de Brigitte Sy avec Leïla Bekhti et Reda Kated sur la vie d’Albertin Sarrazin, première femme prostituée et délinquante à avoir raconté sa vie dans un roman. Un film très beau, très bien joué, ponctué d’extraits du livre éponyme et qui m’a donné envie de me plonger dans les écrits d’Albertine Sarrazin.
A retenir également pour novembre, le film fantastique norvégien Thelma, Irréprochable et Jalouse du côté français ainsi que Passengers côté blockbuster – que j’ai préféré à Premier contact.
En revanche, j’ai été plutôt déçue par Captain Fantastic et Ma Loute… je n’ai pas trop adhéré au concept un poil radical de Captain Fantastic et je ne suis même pas allée au bout de Ma Loute (ce qui m’arrive très rarement). A la télé, j’ai regardé l’adaptation de Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel, et même si l’histoire a été un peu coupée, j’ai bien aimé, c’était bien joué et les images étaient réellement magnifiques.
Côté séries, Dix pour cent a encore réussi à me charmer pour cette troisième saison, j’adore !!! Très appréciée Bates Motel (même si je trouve que les péripéties se répètent un peu) et Better Call Saul. Je reste très perplexe face à The Young Pope, brillamment incarné par Jude Law. J’ai également jeté un œil aux deux premiers épisodes de l’adaptation de La vérité sur l’affaire Harry Quebert et j’avoue que ça ne m’a pas emballé plus que ça… j’ai trouvé Marcus mal joué et le vieillissement forcé de Patrick Dempsey m’a piqué les yeux ! j’en ai même oublié de regarder les épisodes de vendredi soir, ce qui n’est pas très bon signe.
Au niveau des livres, seulement 5 lectures mais je suis contente car j’ai sorti trois livres – dont un encore en cours – qui étaient dans ma PAL depuis fort longtemps maintenant. Comme vous le savez déjà, j’ai beaucoup aimé Derrière les portes, mais également Tuez qui vous voulez d’Olivier Barde-Cabuçon et Zone B de Marie Hermanson. Malheureusement, je n’ai pas accroché (encore une fois) à l’intrigue de Jo Nesbo dans Les cafards…

Et vous comment s'est passé votre mois ? des coups de coeur à partager ?

Mois de Novembre : 12 films - 1 film revu - 6 séries - 5 livres

bilan nov 2018

bilan nov livre 2018

Lectures en cours

Délivrance_reduit

La clé de l'apocalypse_réduit